La prévention des risques liés au travail isolé

EDITION ABONNÉS RH SÉCURITÉ AU TRAVAIL
Fiche pratique

Travailler seul multiplie les contraintes de travail et augmente la difficulté de secourir lorsqu’un incident ou un accident survient. Au titre de son obligation de sécurité, l’employeur est tenu de prendre les mesures de prévention nécessaires.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

​Le travail isolé

Aucun texte, hors certains travaux dangereux, n’interdit à un salarié de travailler seul dans une entreprise. Ainsi, il est possible à un salarié d’effectuer un travail isolé :

  • soit en effectuant seul une tâche ;
  • soit en travaillant dans un environnement où il ne peut pas être entendu ni vu.

Travailler de façon isolée, c’est réaliser seul une tâche dans un environnement de travail où l’on ne peut être vu ou entendu directement par d’autres personnes, et où la probabilité de visite est faible.

Pour déterminer si une situation de travail entre dans le cadre de travail isolé, il convient de tenir compte de facteurs tels que l’organisation, l’environnement du travail et les risques.

De nombreuses entreprises et secteur d’activités sont concernés par le travail isolé. De plus le travail isolé tend à se développer avec l’apparition des nouvelles méthodes de travail, le développement de l’automatisation, l’accroissement des horaires atypiques, le recours de plus en plus fréquent à la sous-traitance, etc…

Le travail isolé est interdit pour certains types de travaux qui doivent obligatoirement faire l'objet d'une surveillance par une personne qualifiée :

ARTICLE RESERVÉ AUX ABONNÉS
Accédez à l'intégralité de cette fiche pratique
sur les abonnements
PREMIUM et ILLIMITÉ