La prévention des risques liés au bruit

EDITION ABONNÉS RH SÉCURITÉ AU TRAVAIL
Fiche pratique

Une exposition trop importante au facteur bruit peut entraîner des accidents du travail et des problèmes de santé. Au titre de son obligation de sécurité, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé des salariés.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Une exposition trop importante au facteur bruit peut entraîner des accidents du travail, l'apparition d'une surdité professionnelle, mais également générer une fatigue auditive ou du stress et agit sur les systèmes nerveux, cardiovasculaire et digestif.

Les surdités, phénomène irréversible, se retrouvent au tableau n° 42 des maladies professionnelles « atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels ».

​L’évaluation des risques liés au bruit

​Risques liés au bruit

  • La fatigue auditive

A la suite d’une exposition à un bruit intense, le salarié peut souffrir temporairement de sifflements d’oreilles ou de bourdonnements (acouphènes) ainsi que d'une baisse de l'acuité auditive. Cette fatigue auditive disparaît avec le temps si aucune nouvelle exposition au bruit ne survient.

Le bruit est cause de fatigue auditive même sous les seuils d’action de la législation.

  • La surdité

L'exposition prolongée à des niveaux de bruits intenses conduit progressivement à une surdité irréversible.

Stades de la surdité

1er  stade

Surdité légère

Le sujet ne se rend pas compte de sa perte auditive car les fréquences de la parole sont peu touchées.

2ème stade

Surdité moyenne

Les fréquences aiguës de la conversation sont touchées, le sujet devient "dur d'oreille" et ne comprend plus distinctement ce qui se dit.

3ème  stade

Surdité profonde et irréversible

Le sujet n’entend plus, ou très peu, ce qui se dit.

ARTICLE RESERVÉ AUX ABONNÉS
Accédez à l'intégralité de cette fiche pratique
sur les abonnements
PREMIUM et ILLIMITÉ