La prévention des risques liés aux poussières de bois

EDITION ABONNÉS RH SÉCURITÉ AU TRAVAIL
Fiche pratique

Un certain nombre de maladies, dont les cancers, sont générées par l’exposition répétée aux poussières de bois. L’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé de ses salariés.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

​L’évaluation des risques liés aux poussières de bois

L’employeur est tenu d’évaluer les risques liés aux poussières de bois dans l’entreprise et de les retranscrire dans le document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP).

​Risques liés aux poussières de bois

  • Effets sur la santé :

Les poussières de bois sont la 2ème cause de cancers professionnels reconnus, après l'amiante.

L'exposition répétée aux poussières de bois peut provoquer :

  • Des affections respiratoires (asthme, fibrose pulmonaire) et cutanées (eczéma) ;
  • Des cancers des cavités nasales et sinusiennes (ethmoïde) : ces cancers sont particulièrement graves.

Les maladies liées aux poussières de bois sont inscrites aux tableaux des maladies professionnelles n° 47 du régime général et n° 36 du régime agricole.

Il suffit d'une exposition de 5 ans pour que le caractère professionnel.

  • Autres dangers :

Les poussières de bois favorisent également la survenance d'un incendie, voire d'une explosion.

​Mesure de l’exposition aux poussières de bois

Il s’agit de déterminer le niveau d'exposition et la durée d'exposition par salarié ou par groupe de salariés exposés de manière homogène.

ARTICLE RESERVÉ AUX ABONNÉS
Accédez à l'intégralité de cette fiche pratique
sur les abonnements
PREMIUM et ILLIMITÉ