Le Ministère du Travail apporte des précisions sur la nouvelle visite médicale de mi-carrière

RH Santé au travail
Actualité

Le Ministère du Travail a diffusé un document questions-réponses apportant des précisions sur les mesures de lutte contre la désinsertion professionnelle prévues par la loi Santé au Travail.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Certaines informations ne figurent ni dans la loi ni dans son décret d’application.

Précisions du Ministère du Travail

La loi Santé au Travail du 2 août 2021 a créé une visite médicale de mi-carrière qui doit avoir lieu :

  • à une échéance déterminée par accord de branche ;
  • à défaut d’accord de branche, durant l’année civile du 45ème anniversaire du salarié.

La visite peut être organisée à l’initiative du service de prévention et de santé au travail, de l’employeur ou du salarié.

Cette visite est une visite médicale, qui peut se faire en téléconsultation, et fait l’objet d’une attestation de visite. Si cette visite est couplée à une visite périodique, une seule attestation suffit mais elle précise que la visite de mi-carrière a bien été effectuée. 

Le référent handicap, obligatoire dans les entreprises de 250 salariés et plus, peut participer, à la demande du salarié, à la visite médicale de mi-carrière. Il ne peut pas assister à l’entretien médical et à l’examen médical du salarié mais seulement aux échanges concernant les éventuelles mesures individuelles d’aménagement, d’adaptation ou de transformation de poste et/ou d’horaire.

Référence

Questions-réponses du Ministère du Travail sur les mesures relatives à la prévention de la désinsertion professionnelle issues de la loi du 2 août 2021.