Comment régulariser les cotisations d’allocations familiales selon la méthode progressive en 2021 ?

Paie Gestionnaire de paie
Fiche pratique

Notre fiche pratique vous propose un exemple concret, au titre duquel vous sont décrites les méthodes de régularisation de la cotisation patronale d’allocations familiales.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Rappel

Le dispositif concernant l’application d’un taux majoré ou minoré d’allocations familiales pourrait être qualifié de dispositif de réduction « couperet ».

En effet, le principe général est le suivant :

  1. Si la rémunération annuelle brute est ≤ 3,5 Smic annuel : alors s’applique le taux réduit, soit le taux de 3,45% ;
  2. A l’inverse, si la rémunération annuelle brute est > 3,5 Smic annuel : le taux majoré s’applique, soit un taux majoré de 1,80% conduisant à un taux global de 5,25%

Présentation du contexte

Nous supposerons la situation suivante :

  • Un salarié exerce son activité sur la base de la durée légale ;
  • Aucune absence n’est constatée pour les mois de janvier à mai 2021 inclus ;
  • Il quitte l’entreprise le 31 mai 2021 ;
  • L’entreprise gère les cotisations d’allocations familiales selon la méthode progressive. 

Les rémunérations brutes soumises aux cotisations et contributions sociales sont les suivantes : 

Mois

Rémunération brute

Cumul rémunération brute

Janvier 2021

4.000 €

4.000 €

Février 2021

4.000 €

8.000 €

Mars 2021

9.000 €

17.000 €

Avril 2021

4.000 €

21.000 €

Mai 2021

12.000 €

33.000 €

TOTAL

33.000 €

Traitement des cotisations allocations familiales

Janvier 2021

  1. La rémunération brute soumise à cotisations est de 4.000 €;
  2. Le seuil de 3,5 Smic, au-delà duquel s’applique le taux majoré est de 5.441,04 €;
  3. Aucune cotisation majorée au taux de 1,80% n’est calculée.

Février 2021

  1. La rémunération brute cumulée soumise à cotisations est de 8.000 €;
  2. Le seuil de 3,5 Smic cumulés, au-delà duquel s’applique le taux majoré est de 10.882,08 €;
  3. Aucune cotisation majorée au taux de 1,80% n’est calculée. 

Mars 2021

  1. La rémunération brute cumulée soumise à cotisations est de 17.000 €;
  2. Le seuil de 3,5 Smic cumulés, au-delà duquel s’applique le taux majoré est de 16.323,13 €;
  3. Une cotisation majorée au taux de 1,80% est à calculer, sa base est de 17.000 €, représentant l’ensemble des rémunérations brutes versées depuis janvier 2021.

Avril 2021

  1. La rémunération brute cumulée soumise à cotisations est de 21.000 €;
  2. Le seuil de 3,5 Smic cumulés, au-delà duquel s’applique le taux majoré est de 21.764,17 €;
  3. Aucune cotisation majorée au taux de 1,80% ne doit être calculée, en conséquence une régularisation est à réaliser sur la base de « -17.000 € », soit une valeur de « -306 € » sur le CTP 437.

Mai 2021

  1. La rémunération brute cumulée soumise à cotisations est de 33.000 €;
  2. Le seuil de 3,5 Smic cumulés, au-delà duquel s’applique le taux majoré est de 27.205,21 €;
  3. Une cotisation majorée au taux de 1,80% est à calculer, sa base est de 33.000 €, représentant l’ensemble des rémunérations brutes versées depuis janvier 2021.

Tableau de suivi

Le tableau de régularisation se présente ainsi de la manière suivante (capture d’écran de notre outil spécifique, téléchargeable sur notre site, en cliquant ici).