Licenciement (droit, congédiement, ouvriers et collaborateurs, cadres, agent de maîtrise, techniciens, majoration)
dans la convention collective chimie: industries chimiques - IDCC 44

SOCIAL chimie: industries chimiques - IDCC 44 En vigueur étendu

Fiche d'identité de la convention collective

Etat
En vigueur étendu
IDCC
44
Métiers
Industries chimiques et connexes
Numéro de brochure JO
3108
Code NAF/APE
0531, 1301, 1304, 1712, 1713, 1714, 1715, 1716, 1717, 1718, 1719, 1721, 1722, 1723, 1724, 1725, 1726, 1728, 1729, 1801, 1802, 1803, 1805, 1806, 1807, 1808, 1809, 1810, 1811, 2922, 3907, 4011, 4012, 4437, 5003, 5004, 5204, 5406, 5409, 5602, 5904, 7701, 7715, 8301, 8710
Synthèse de la convention
Oui, mise à jour le 27 oct. 2020

Téléchargement
immédiat

Mises à jour &
Alertes par email

Synthèse les + complètes

Acheter Maintenant
Lire un extrait gratuit

Dernières mise à jour de cette convention

  • 31 déc. 2020 - JORF n°0315 du 30 décembre 2020 : Arrêté du 5 décembre 2020 portant extension d'accords conclus dans le cadre de la convention collective nationale des industries chimiques (n° 44) -
  • 8 déc. 2020 - Textes Attachés - Dialogue social et CPPNI
  • 8 déc. 2020 - Textes Attachés - Fonctionnement temporaire des réunions de la CPPNI (Covid-19)
  • 8 déc. 2020 - Textes Salaires - Salaires minima au 1er mars 2020
  • 27 oct. 2020 - Salaires valeur du point, grille , Autorisation d'absence : Accord du 12 février 2020 non étendu, en vigueur au 1er mars 2020, signataires : France Chimie, FEBEA, FNCG et FIPEC. -

Ce condensé gratuit est mis à jour 1 fois par an. La synthèse complète LégiSocial et sa convention collective dans son intégralité sont disponible à l'achat (voir ci-contre). Voir un extrait

Généralités sur la thématique licenciement

Le régime concernant le licenciement a été modifié par la loi  LMMT (Loi de Modernisation du Marché du Travail) du 25/06/2008 (JO du 26/06/2008).

Ainsi, un salarié bénéficie :

  • D’une indemnité de licenciement (sauf en cas de faute grave ou lourde) à partir du moment où il justifie d’une ancienneté minimale d’un an ;
  • Elle est calculée comme suit : (1/5*Salaire de référence*ancienneté) + 2/15*Salaire de référence*(ancienneté supérieure à 10 ans) ;
  • L’indemnité est doublée en cas d’inaptitude d’origine professionnelle et impossibilité de reclassement.

Cas particuliers prévu dans la convention

Droit à l’indemnité de licenciement

Pas d’indemnité de licenciement en cas de :

Faute grave ou lourde

Indemnité de licenciement

Statut

Ancienneté

Valeur

Ouvriers et collaborateurs

A partir de 2 ans

3/10ème de mois par année

A partir de 5 ans

3/10ème de mois par année + majoration de 1 mois pour les salariés âgés de plus de 50 ans et de 2 mois pour les salariés âgés de plus de 55 ans.

L'indemnité de congédiement résultant du barème ci-dessus ne peut en aucun cas être supérieure à 14 mois.

  • Les appointements servant de base au calcul de l'indemnité de congédiement s'entendent de la rémunération gagnée par le salarié dans le mois précédant son départ de l'entreprise, à l'exclusion des gratifications de caractère aléatoire ou temporaire et des sommes versées à titre de remboursement de frais.
  • Ces appointements ne sauraient être inférieurs à la moyenne des appointements des 12 mois précédant le licenciement.

En cas de rémunération variable, la partie variable de cette rémunération sera calculée sur la moyenne des 12 derniers mois.

Agents de maîtrise et techniciens

A partir de 2 ans

3/10ème de mois par année

A partir de 10 ans

1/10ème  de mois en plus par année dans l'entreprise.

A partir de 20 ans

1/10ème  de mois en plus par année passée dans l'entreprise.

5 ans d’ancienneté minimale

L'indemnité est majorée de:

  • 1 mois pour les agents de maîtrise âgés de plus de 50 ans;
  • 2 mois pour les agents de maîtrise âgés de plus de 55 ans.

En aucun cas le montant de l'indemnité de congédiement ne pourra dépasser 18 mois.

  • Les appointements servant de base au calcul de l'indemnité de congédiement s'entendent de la rémunération gagnée par l'agent de maîtrise ou le technicien dans le mois précédant son départ de l'entreprise, à l'exclusion des gratifications de caractère aléatoire ou temporaire et des sommes versées à titre de remboursement de frais.
  • Ces appointements ne sauraient être inférieurs à la moyenne des appointements des 12 mois précédant le licenciement.

En cas de rémunération variable, la partie variable de cette rémunération sera calculée sur la moyenne des 12 derniers mois.

Cadres

A partir de 2 ans

  • Pour la tranche de 0 à 10 ans, 4/10ème  de mois par année à compter de la date d'entrée dans l'entreprise ;
  • Pour la tranche de 10 à 15 ans, 6/10ème  de mois par année au-delà de 10 ans ;
  • Pour la tranche au-delà de 15 ans, 8/10ème  de mois par année au-delà de 15 ans.

Après 5 ans

L'indemnité de congédiement est majorée de :

  • 1 mois pour les cadres âgés de plus de 45 ans ;
  • 2 mois pour les cadres âgés de plus de 55 ans.

L'indemnité de congédiement résultant du barème ci-dessus ne peut être supérieure à 20 mois.

  • La base de calcul de l'indemnité de congédiement est la rémunération totale mensuelle gagnée par le cadre pendant le mois précédant le préavis de congédiement ;
  • elle ne saurait être inférieure à la moyenne des rémunérations mensuelles des 12 mois précédant le préavis de congédiement.

Pour le calcul de cette rémunération entrent en ligne de compte, outre les appointements de base, les majorations relatives à la durée du travail, les avantages en nature, les primes de toute nature, y compris les primes à la productivité, les participations au chiffre d'affaires ou aux résultats, les indemnités n'ayant pas le caractère d'un remboursement de frais, les gratifications diverses ayant le caractère contractuel ou le fait d'un complément de rémunération annuelle, à l'exclusion des gratifications exceptionnelles, notamment celles résultant de l'application de l'article 17.

Les avantages des conventions collectives éditées par LégiSocial