Un accord Pro-A pour la branche du travail temporaire

EDITION ABONNÉS RH
Intérim
FORMATION
Actualité

La branche du travail temporaire se mobilise pour accompagner les salariés intérimaires en CDI dans leurs projets de reconversion ou de promotion sociale par l’alternance.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Dans un contexte économique et social toujours aussi incertain, la branche du travail temporaire se mobilise afin de sécuriser les trajectoires professionnelles des salariés
intérimaires en CDI.

La CFDT, la CFTC, la CGT, la FNECS CFE-CGC, FO et l'UNSA et PRISM’EMPLOI ont collectivement et unanimement conclu un accord Pro-A visant à sécuriser la reconversion professionnelle ou à favoriser la promotion sociale des salariés intérimaires en CDI.

Face à l’urgence de la situation liée à la crise et dans la continuité de la démarche de GPEC initiée par la branche, les partenaires sociaux se sont, une nouvelle fois, mobilisés afin de sécuriser les reconversions professionnelles des salariés intérimaires en CDI et de renforcer leurs compétences.

Pour mener à bien ces objectifs, les partenaires sociaux de la branche souhaitent favoriser le recours à la période de reconversion ou de promotion par l’alternance, dite « Pro-A » qui met en œuvre des actions de formation ou des actions de validation des acquis de l’expérience (VAE) visant l’acquisition de certifications professionnelles recensées dans l’accord de branche.

Cet accord unanime est le fruit de travaux menés depuis cet automne au sein de la CPNE, l’instance paritaire de la branche dédiée à la formation professionnelle et à l’emploi.

ARTICLE RESERVÉ AUX ABONNÉS
Accédez à l'intégralité de cette actualité
sur les abonnements
PREMIUM et ILLIMITÉ