En hiver, pensez à l'évaluation du risque d'exposition professionnelle au radon

Edition abonnés Edition abonnés RH - Hygiène et sécurité Risques professionnels Actualité
En hiver, pensez à l'évaluation du risque d'exposition professionnelle au radon.
Accès à votre contenu
même hors ligne
Télécharger en PDF

Après le tabac, l’exposition au radon est la deuxième cause de cancer du poumon en France.

Toutes les entreprises doivent évaluer le risque d’exposition au radon, que l’on peut notamment trouver à des niveaux importants dans les espaces clos mal ventilés.

Lorsque des mesurages doivent être effectués, ils doivent se faire de préférence pendant l’hiver, lorsque les portes et fenêtres restent fermées et que la circulation de l’air est faible.

Les détecteurs solides de traces nucléaires (DSTN), dont certains sont conçus spécifiquement pour le radon, doivent être placés dans les espaces concernés entre octobre et avril, pour une durée d’au moins deux mois afin de refléter l’exposition réelle des occupants des locaux.

Cette actualité est réservée aux abonnés Légisocial. Il vous reste 55% à lire.

Accédez immédiatement
à l'intégralité de cette actualité

Accès immédiat
aux contenus

Accès en ligne
et hors ligne

finger snap

Résiliable
en 1 clic

Je m’abonne pour lire la suite