Les cas de contre-indication à la vaccination contre le Covid

RH Pass sanitaire
Actualité

Les cas de contre-indications médicales faisant obstacle à la vaccination contre la Covid-19 ont été prévu par décret.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Les cas de contre-indications à la vaccination reconnus par la HAS

Selon la Haute Autorité de santé (HAS), 3 cas de contre-indications médicales sont définitifs :

  • une contre-indication inscrite dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) :
  • antécédents d'allergie documentée à l'un des composants du vaccin (notamment polyéthylène-glycols) et par risuqe d'allergie croisée aux polysorbates ;
  • réaction anaphylactique au moins de grade 2 (c’est-à-dire atteignant 2 organes) à une première injection du vaccin posée après expertise allergologique ;
  • épisodes de syndrome de fuite capillaire (contre-indication pour les vaccins Janssen et Vaxzevria (ou AstraZeneca) ;
  • personnes ayant présenté un syndrome thrombotique et thrombocytopénique (STT) suite à la vaccination par Vaxzevria (ou AstraZeneca) ;
  • une recommandation médicale de ne pas initier une vaccination (première dose) :
  • syndrome inflammatoire multi systémique pédiatrique (PIMS) post-Covid-19 ;
  • une recommandation établie après concertation médicale pluridisciplinaire de ne pas effectuer la seconde dose de vaccin suite à la survenue d'un effet indésirable d'intensité sévère ou grave attribué à la première dose de vaccin (par exemple : la survenue de myocardite, de syndrome de Guillain-Barré...).

2 contre-indications médicales sont temporaires :

  • traitement par anticorps monoclonaux anti-SARS-CoV-2 ;
  • myocardites ou péricardites survenues antérieurement à la vaccination et toujours évolutives.

La procédure à suivre en cas de contre-indication

Il convient de s’adresser à un médecin, qui délivrera si cela est médicalement justifié, un certificat médical attestant d’un des cas de contre-indication médicale sus-cités.

Très prochainement, un formulaire spécifique de demande du passe sanitaire sera mis à la disposition des médecins. Celui-ci devra systématiquement être utilisé.

Le document doit ensuite être transmis :

  • à l’employeur si la personne est sujette à l’obligation vaccinale ;
  • au service médical de la caisse d’assurance maladie de rattachement pour obtenir un passe sanitaire.

Référence

Communiqué Ameli du 3 septembre 2021.

Remplir vos obligations de contrôle du pass sanitaire et de la vaccination obligatoire