Le Gouvernement appelle au télétravail dans les zones d’alerte renforcée ou maximale

RH TÉLÉTRAVAIL
Actualité

Dans le cadre des nouvelles mesures de lutte contre l’épidémie, la Ministre du Travail appelle une nouvelle fois les entreprises à recourir au télétravail dans les zones d’alerte renforcée ou maximale.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Appel au télétravail

Lors d’une conférence de presse du 23 septembre 2020, le Ministre des Solidarités et de la Santé avait souligné l’importance de favoriser le télétravail « autant que possible », en particulier pour les personnes vulnérables, dans les zones « Alerte renforcée ».

Dans les zones « Alerte maximale », il parlait d’incitation maximale au télétravail pour l’ensemble des activités pour lesquelles c’est possible. Cette incitation figure d’ailleurs dans la liste des mesures à prendre dans ces zones.

Le 5 octobre, la Ministre du Travail a réuni les partenaires sociaux à une réunion de travail intitulée « Réponse à la crise » consacrée aux mesures destinées à faciliter la reconversion des salariés, au déploiement du plan jeunes et aux métiers en tension.

En préambule, elle s’est exprimée sur les décisions sanitaires annoncées par le premier Ministre la veille et a rappelé la nécessité de recourir au télétravail autant que possible :

Dans les zones d’alerte renforcée et maximale, en particulier Paris et sa petite couronne, la situation épidémique est très préoccupante. Il faut en conséquence tout faire pour, collectivement, limiter la circulation du virus.

A ce titre, il apparaît nécessaire d’intensifier le télétravail pour les entreprises des zones concernées, en passant par le dialogue social afin de trouver des solutions équilibrées qui permettront de garantir protection des salariés et poursuite de l’activité économique. Cette mesure devra s’appliquer tant que la situation sanitaire l’exigera.

« De nombreux postes de travail permettent un travail à distance, et des rotations peuvent s’organiser afin de limiter l’impact sur le collectif de travail. Dans les zones d’alerte renforcée et maximale, nous demandons aux employeurs et aux salariés, en responsabilité de trouver les organisations adaptées à chaque entreprise, et de limiter ainsi les interactions sociales, que ce soit sur le lieu de travail ou dans les transports en commun. Il s’agit d’un effort collectif demandé aux entreprises mais un effort nécessaire pour réduire la circulation du virus » a expliqué Elisabeth Borne aux partenaires sociaux.

« Nous faisons confiance aux partenaires sociaux pour parvenir, par un dialogue social de proximité et de qualité, à mettre en œuvre ces mesures dans la concertation », précise Laurent Pietraszewski, secrétaire d’Etat chargé des Retraites et de la Santé au Travail.

Le protocole national en vigueur depuis le 1er septembre pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de COVID-19 continue de s’appliquer.

Référence

Communiqué de presse du Ministère du Travail du 5 octobre 2020

Accès à votre contenu
même hors ligne


ou
ou

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Note actuelle
(1 vote)
Votre note :
Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier à commenter cet article !

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?
Les questions liées sur le forum

Aucune question en rapport sur le forum.