Le Gouvernement veut un renforcement du télétravail

RH Télétravail
Actualité

Les membres du Gouvernement ont rappelé, lors de la conférence de presse du 4 février dernier, que le télétravail devait demeurer la règle pour tous les postes le permettant.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Relâchement constaté sur le télétravail

Il a été constaté que :

  • 64 % des salariés ont télétravaillé au moins partiellement la semaine dernière, contre 70 % début novembre (- 6 pts) ;
  • 30 % seulement de ceux pouvant télétravailler à 100 % le faisaient, contre 45 % début novembre (- 15 pts).

Remobilisation sur le télétravail

La ministre du travail a rappelé que les règles prévues par le protocole sanitaire demeuraient inchangées quant au télétravail.

Le télétravail doit donc demeurer la règle pour toutes les activités qui le permettent : les salariés qui peuvent effectuer toutes leurs activités à distance doivent être 5 jours sur 5 en télétravail.

La possibilité de revenir sur le lieu de travail un jour par semaine pour les salariés qui en expriment le besoin, notamment s’ils souffrent d’isolement, est maintenue mais cela ne doit être qu’une soupape applicable en cas de nécessité.

L’inspection du travail va rester mobilisée pour que les règles soient bien appliquées et est appelée à renforcer ses contrôles.

La ministre du Travail a demandé aux entreprises de se mobiliser « sans délai » sur 2 priorités :

  • Réduire la part des salariés qui ne télétravaillent pas du tout (au moins un tiers de salariés dont les postes sont télétravaillables ne télétravaillent pas du tout) ;
  • Faire télétravailler au moins 1 jour de plus par semaine les salariés qui télétravaillent déjà 1, 2 ou 3 jours par semaine.

Elle en appelle au dialogue social dans les entreprises et incite tous les chefs d’entreprise et les représentants des salariés à organiser des concertations au sein de chaque entreprise dans les meilleurs délais pour permettre une bonne application des règles relatives au télétravail.

Elle réunira enfin cette semaine les branches professionnelles dans lesquelles un relâchement plus prononcé sur le télétravail a pu être constaté : les secteurs de la banque et de l’assurance, de la communication, de l’informatique, des activités immobilières et juridiques.

Référence

Conférence de presse du 4 février 2021