La période probatoire

EDITION ABONNÉS RH RUPTURE CONTRAT DE TRAVAIL
Fiche pratique

La période probatoire permet à un employeur d'apprécier la capacité d’un salarié à exercer de nouvelles fonctions.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Lorsqu'un salarié change de poste dans l'entreprise, vous ne pouvez pas prévoir une nouvelle période d'essai. En revanche, vous pouvez prévoir une période probatoire, destinée à apprécier la capacité du salarié à exercer ses nouvelles fonctions.

​Consultez votre convention collective

Certaines conventions collectives interdisent la mise en place d'une période probatoire. Dans ce cas, il est interdit d’imposer au salarié une période probatoire à l'occasion de son changement de poste.

Si des dispositions conventionnelles prévoient la mise en place d'une période probatoire, celle-ci doit être prévue dans le contrat de travail. Elle est notifiée dans le nouveau contrat établi à l'occasion du changement de fonction ou dans un avenant au contrat initial précisant :

  • la durée de la période probatoire,
  • son renouvellement éventuel,
  • les conditions de rupture du contrat au cours de cette période probatoire.

​Prévoyez un entretien en milieu de période probatoire

En milieu de période, nous vous conseillons d’organiser un entretien avec le salarié pour faire un premier point avec lui : écouter ses observations sur la manière dont se déroule son activité, lui expliquer ce qui semble satisfaisant ainsi que les points qui méritent d'être améliorés, mettre éventuellement en place des formations complémentaires, un suivi spécifique du supérieur hiérarchique, etc...).

ARTICLE RESERVÉ AUX ABONNÉS
Accédez à l'intégralité de cette fiche pratique
sur les abonnements
PREMIUM et ILLIMITÉ