Savez-vous qu’un salarié à temps partiel peut faire des heures supplémentaires ?

Fiche pratique

Le code du travail recèle parfois de certaines situations méconnues ou qui peuvent étonner certains gestionnaires de paie. Il en est ainsi du dispositif « temps partiel familial » modifié par la ...

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Le code du travail recèle parfois de certaines situations méconnues ou qui peuvent étonner certains gestionnaires de paie.

Il en est ainsi du dispositif « temps partiel familial » modifié par la loi du 20 août 2008 et que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui. 

Définition

L’article L 3123-7 donne la définition du contrat temps partiel familial que nous pouvons résumer ainsi : 

  1. Le salarié est absent de l’entreprise pendant 1 ou plusieurs semaines par an ;
  2. Chaque période « d’absence » de l’entreprise doit être au minimum d’une semaine ;
  3. Lorsqu’il est présent dans l’entreprise, le salarié est considéré comme salarié à temps plein ;
  4. Il peut donc bénéficier du paiement d’heures supplémentaires pendant ses périodes de présence.

Article L3123-7

Modifié par LOI n°2008-789 du 20 août 2008 - art. 24

Le salarié qui en fait la demande peut bénéficier d'une réduction de la durée du travail sous forme d'une ou plusieurs périodes d'au moins une semaine en raison des besoins de sa vie familiale. Sa durée de travail est fixée dans la limite annuelle fixée à l'article L 3123-1.

Pendant les périodes travaillées, le salarié est occupé selon l'horaire collectif applicable dans l'entreprise ou l'établissement.

Les dispositions relatives au régime des heures supplémentaires et à la contrepartie obligatoire en repos s'appliquent aux heures accomplies au cours d'une semaine au-delà de la durée légale ou, en cas d'application d'une convention ou d'un accord d'annualisation du temps de travail, aux heures accomplies au-delà des limites fixées par cette convention ou cet accord.

L'avenant au contrat de travail précise la ou les périodes non travaillées. Il peut également prévoir, les modalités de calcul de la rémunération mensualisée indépendamment de l'horaire réel du mois.

La mise en place

Il n’est pas nécessaire de conclure d’accord collectif, il peut être organisé dans un cadre contractuel uniquement.

Un avenant au contrat de travail est nécessaire, qui précisera alors les périodes non travaillées.

Ce temps partiel ne peut être mis en place qu’à la demande du salarié.

L’employeur pouvant refuser mais en justifiant que cela est lié à des difficultés d’organisation au sein de la société liées au passage à temps partiel. 

Rémunération : lissage ou réelle ?

C’est l’avenant au contrat de travail qui doit prévoir le mode de paiement qui sera fixé. 

Supposons un salarié qui signe avec son employeur un contrat partiel familial. 

Ce contrat prévoit que le salarié ne sera pas présent dans l’entreprise pendant 12 semaines réparties sur plusieurs mois comme suit : 

Février

Mai

Juillet

Aout

Décembre

2 semaines

3 semaines

2 semaines

2 semaines

3 semaines

Sur les 52 semaines que compte une année, nous aurons donc : 

  • 12 semaines d’absence de l’entreprise ;
  • 40 semaines d’activité ou périodes de congés payés.

Rémunération au réel : 

Le salarié va alors percevoir tous les mois une rémunération fixée selon les heures réellement travaillées.

Rémunération lissée (solution qui peut sembler plus favorable) : 

La rémunération versée tous les mois (y compris ceux pendant lesquels le salarié n’est pas présent dans l’entreprise) sera identique et correspondra en nombre d’heures à :

(40 semaines * 35 heures)/ 12 mois = 116.67 h. 

Exemple chiffré

Salaire « lissé » 

Un salarié signe avec son employeur un contrat à temps partiel pour les besoins de sa vie familiale.

Sur les 52 semaines que compte une année, il a été décidé que 20 semaines ne seraient pas travaillées.

Le nombre de semaines est donc de 32.

Sur un rythme de 35 heures par semaine, cela correspondra à une durée mensuelle moyenne de (32*35)/12, soit 93.33 heures.

L’entreprise lisse la rémunération de ce salarié pour lequel le taux horaire est de 10€. 

Le bulletin de salaire sera donc établi comme suit : 

Salaire de base

93,33*10.00 €

933,30 €

Salaire brut :

933,30 €

Cette rémunération sera versée au salarié pour tous les mois de l’année, même ceux pour lesquels le salarié sera peu présent. 

Salaire « lissé » avec des heures supplémentaires 

Pendant un mois de présence, le salarié effectue 38h sur 2 semaines consécutives, ce qui fait un total de 6 heures sur le mois...

Le bulletin de salaire sera donc établi de la façon suivante  

Salaire de base

93,33*10.00 €

933,30 €

Heures supplémentaires majorées à 25%

6*12,50 €

75,00 €

Salaire brut :

1.008,30 €