Les résultats de l’index égalité professionnelle 2022

Droit du travail Égalité professionnelle hommes-femmes Actualité
Au 1er mars 2022, 61% des entreprises de plus de 50 salariés ont publié leur index de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.
Sommaire
  1. Résultats 2022
  2. Référence
Accès à votre contenu
même hors ligne
Télécharger en PDF

Créé par la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, l’Index de l’égalité professionnelle permet aux entreprises de mesurer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes et met en évidence les points de progression sur lesquels agir quand ces disparités sont injustifiées.

Depuis 2019, toutes les entreprises de plus de 250 salariés et, depuis 2020, toutes celles de plus de 50 salariés doivent calculer et publier leur Index de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (note globale sur 100), chaque année au 1er mars.

Résultats 2022

Cette année, 61% des entreprises de plus de 50 salariés ont publié leur note, comme l’an dernier à la même date.

La note moyenne progresse d’un point par rapport à 2021 pour s’établir à 86/100, ce qui est un point positif.

Deux des cinq indicateurs sur lesquels s’appuient l’Index sont en progression par rapport à 2021 :

  • Le « retour de congé maternité » : 2 354 entreprises (11 %) ont obtenu 0 et sont donc en infraction vis-à-vis de la loi de 2006. 406 entreprises ont 0 à cet indicateur depuis 3 ou 4 ans.
  • La parité dans les 10 meilleures rémunérations : 27 % des entreprises respectent une parité ou une quasi-parité (avec une note de 10/10) et 5 entreprises sur 10 de plus de 1000 salariés comptent moins de 2 femmes parmi ces 10 plus grosses rémunérations. 4506 entreprises n’ont enregistré aucun progrès sur cet indicateur en 3 ou 4 ans.

Seulement 2% des entreprises ont obtenu la note maximale de 100/100 ce qui signifie que toutes les autres entreprises doivent donc encore produire des efforts pour faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes.

156 entreprises ont une note inférieure à 75 depuis 3 ou 4 ans.

Depuis 2019, l’inspection du travail a effectué 32 460 contrôles sur ce sujet, dressé 504 mises en demeure et prononcé 32 pénalités financières.

Référence

Communiqué du Ministère du Travail du 7 mars 2022.

Accès à votre contenu même hors ligne

Recevez ce contenu par email

ou
ou

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Aucune note, soyez le premier à noter cet article

Votre note :

Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier à commenter cet article

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?

Posez votre votre question sur le forum

Les questions liées sur le forum