L’allongement du congé de paternité est annoncé

Paie Congés pour évènements familiaux Actualité
A l’occasion de son déplacement le 23/09/2020, le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le « doublement » du congé de paternité et d’accueil de l’enfant, assortie d’une part « obligatoire ».
Sommaire
  1. Rappel de la situation actuelle
  2. 2 catégories 
  3. Congé de naissance ajouté au congé de paternité 
  4. Période obligatoire 
  5. Les annonces du 23 septembre 2020 
  6. Nouvelle durée pour le congé de paternité 
  7. Une prise obligatoire 
  8. Entrée en vigueur 
Accès à votre contenu
même hors ligne
Télécharger en PDF

Cet article a été publié il y a 2 ans, il est donc possible qu'il ne soit plus à jour.

Rappel de la situation actuelle

2 catégories

Actuellement, existent 2 catégories de congé de paternité, encadrées par les articles L 1225-35 et D 1225-8 à D 1225-8-1 du code du travail.

Catégorie 1 

Début

  • Dans la limite des 4 mois qui suivent la naissance de l'enfant.

Durée

  • 11 jours calendaires

Durée dérogatoire

  • 18 jours calendaires (naissance multiple)

Bénéficiaires

  • Personne lié (e) à la mère de l’enfant par un PACS ;
  • Ou vivant maritalement avec elle ;
  • Ou considéré(e) comme son conjoint.

Conséquence

Le congé profite :

  • Au père salarié ou fonctionnaire ;
  • ET éventuellement à la personne vivant maritalement avec la mère indépendamment de son lien de filiation avec l’enfant qui vient de naître.

Catégorie 2 

Depuis le 1er juillet 2019, existe également le congé réglementé aux articles D 1225-8 à D 1225-8-1 du code du travail. 

Attribution

  • Au titre « d’un enfant hospitalisé dès sa naissance ».

Durée

  • Pendant toute la période d’hospitalisation dans une ou plusieurs unités de soins spécialisés ;
  • Et pendant une durée maximale de 30 jours consécutifs.

Prise

  • Dans la limite des 4 mois qui suivent la naissance de l'enfant.

Bénéficiaires

  • Idem congé paternité et accueil de l’enfant

Entrée en vigueur

  • Le 1er juillet 2019

Congé de naissance ajouté au congé de paternité

En ce qui concerne le congé pour évènements familiaux prévoyant 3 jours d’autorisation exceptionnelle d'absence, ce dernier s’ajoute au congé de paternité, conduisant ainsi à une durée de :

  • 14 jours (11 jours + 3 jours) en cas de naissance d’un enfant ;
  • 21 jours (18 jours + 3 jours) en cas de naissances multiples.

Article L3142-1

Modifié par LOI n°2016-1088 du 8 août 2016 - art. 9

Le salarié a droit, sur justification, à un congé :

1° Pour son mariage ou pour la conclusion d'un pacte civil de solidarité ;

2° Pour le mariage d'un enfant ;

3° Pour chaque naissance survenue à son foyer ou pour l'arrivée d'un enfant placé en vue de son adoption. Ces jours d'absence ne se cumulent pas avec les congés accordés pour ce même enfant dans le cadre du congé de maternité ;

4° Pour le décès d'un enfant, du conjoint, du concubin ou du partenaire lié par un pacte civil de solidarité, du père, de la mère, du beau-père, de la belle-mère, d'un frère ou d'une sœur ;

5° Pour l'annonce de la survenue d'un handicap chez un enfant

Période obligatoire

Contrairement à ce qui est prévu dans le cadre du congé de maternité, aucune « prise obligatoire » du congé de paternité et d’accueil de l’enfant n’est légalement prévue actuellement. 

Les annonces du 23 septembre 2020

Ainsi que nous vous l’indiquons en préambule, à l’occasion d’un déplacement à Longjumeau, le 23 septembre 2020, le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le « doublement » du congé de paternité et d’accueil de l’enfant, assortie d’une part « obligatoire ». 

Nouvelle durée pour le congé de paternité

Il est annoncé la modification de la durée de congé de paternité comme suit :

  • Le congé de paternité serait porté de 11 à 25 jours en cas de naissance d’un enfant ;
  • Auquel continuerait à s’ajouter le congé de naissance de 3 jours, prévu à l’article L 3142-1 du code du travail ;
  • Conduisant ainsi à l’attribution de 28 jours

Une prise obligatoire

D’autre part, le congé de paternité et d’accueil de l’enfant comporterait une période de « prise obligatoire » qui pourrait être fixée à 7 jours.

Entrée en vigueur

Cette mesure devrait figurer dans le PLFSS pour 2021, pour une entrée en vigueur au 1er juillet 2021.

Accès à votre contenu même hors ligne

Recevez ce contenu par email

ou
ou

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Note actuelle
(5 votes)
Votre note :

Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier à commenter cet article

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?

Posez votre votre question sur le forum

Les questions liées sur le forum