Coronavirus : impact sur le suivi médical des salariés

EDITION ABONNÉS RH MÉDECINE AU TRAVAIL
Actualité

Compte tenu de la crise sanitaire entraînée par le coronavirus et des mesures de distanciation sociale et de confinement qu’elle nécessite, la Direction générale du travail (DGT) a précisé plusieurs points dans une instruction du 17 mars 2020.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

En raison de leur mission d’intérêt général de protection de la santé et de la sécurité des salariés et dans l’objectif de ralentir la propagation de la pandémie, tout en garantissant la poursuite des activités essentielles à la continuité de la vie de la Nation, les services de santé au travail (SST) doivent assurer la continuité de leur mission, en adaptant leur activité et leur organisation au risque engendré par l’épidémie de COVID-19.

L’instruction précise les lignes selon lesquelles les services de santé au travail sont amenés à fonctionner pour assurer en particulier le suivi individuel de l’état de santé de certaines catégories de salariés.

​Report des visites médicales non indispensables

Toutes les visites médicales peuvent être reportées sauf lorsque le médecin du travail estime qu’elles sont indispensables.

Il est préconisé que le SST prenne contact téléphoniquement avec les salariés afin de déterminer de l’opportunité et de l’urgence des visites.

Lorsque la visite peut être différée, le SST en informe l’entreprise.

​Suivi médical des salariés dont l’activité professionnelle est maintenue

Les visites médicales (hors périodiques) des salariés « exerçant une activité nécessaire à la continuité de la vie de la Nation » doivent être maintenues.

ARTICLE RESERVÉ AUX ABONNÉS
Accédez à l'intégralité de cette actualité
sur les abonnements
PREMIUM et ILLIMITÉ