INDEMNITÉS JOURNALIÈRES DE SÉCURITÉ SOCIALE (IJSS)
Chiffres et Taux

Pour avoir droit aux indemnités journalières de sécurité sociale, il faut remplir des conditions liées soit au montant des cotisations versées, soit au nombre d'heures travaillées.

Sommaire

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

La revalorisation du smic horaire à compter du 1er janvier 2019 ainsi que celle du plafond de sécurité sociale modifient les valeurs des IJSS versées en cas de :

  • Maladie ordinaire ;
  • Maladie professionnelle ou accident du travail ;
  • Congé de maternité, d’adoption et congé de paternité et d’accueil de l’enfant. 

Valeurs 2019

Arrêt de travail maladie

Indemnités journalières d'assurance maladie MAXIMUM

Cas général

45,01 €

1/730 de 1,8 SMIC annuel

Avec 3 enfants

Jusqu'au 30ème jour

45,01 €

1/730 de 1,8 SMIC annuel

Méthode de calcul: (Salaires plafonnés 3 derniers mois / 91,25) * 50 %

Avec 3 enfants

A partir du 31ème jour et jusqu'au 7ème mois

60,02€

1/547,50 du 1,8 SMIC annuel

Méthode de calcul: (Salaires plafonnés 3 derniers mois / 91,25) * 66,66%

Congé de maternité, adoption et congé de paternité et d'accueil de l'enfant 

Indemnités journalières d'assurance maternité, paternité, adoption MAXIMUM

 Pour tous les assurés             

87,71 € 

 (3*PMSS * 79%)/91,25

Méthode de calcul: (Salaires nets reconstitués 3 derniers mois moins 21% de cotisations salariales  / 91,25) * 100 % 

Arrêt de travail consécutif à un accident du travail 

Indemnités journalières accident du travail MAXIMUM

Jusqu'au 28ème jour

202,78 €

0,834 % PASS * 60 %

Méthode de calcul: (Salaire non plafonné dernier mois / 30,42) * 60 % 

A partir du 29ème jour

270,38 €

0,834 % PASS * 80 %

Méthode de calcul: (Salaire non plafonné dernier mois / 30,42 ) * 80 % 

Valeurs confirmées par :

  1. Publication sur le site Ameli.fr pour les arrêts de maladie ordinaire et congé maternité ;
  2. Publication sur le site Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) pour les arrêts de travail consécutifs à un accident de travail, trajet ou maladie professionnelle.

Les indemnités journalières accident du travail sont désormais soumises à l’imposition sur le revenu depuis la loi de finances 2010 (loi 2009-1673 (article 85) du  30/12/09) pour 50 % de leurs valeurs.