Convention collective de la coiffure (IDCC 2596)

Convention collective
19.90€

Téléchargement
immédiat

Licence d’1 an
renouvelable

Analyse
comparative

Acheter maintenant Voir un aperçu PDF

Fiche d'identité de la convention collective

IDCC
2596
Métiers
Coiffure et professions connexes
Numéro de brochure JO
3159

Présentation de la convention collective

La présente convention collective nationale de la coiffure et des professions connexes, règle les rapports de travail entre les employeurs et les salariés des entreprises et établissements métropolitains ayant une activité de coiffure, c'est-à-dire effectuant tous travaux sur le cheveu naturel et/ou artificiel sur la personne humaine quelles que soient les modalités d'exercice (salons de coiffure, hors salons de coiffure).

Sont exclus les entreprises et établissements dont l'activité principale est la fabrication, la vente et l'importation de postiches ou de perruques. Les établissements à activités multiples relèvent de la convention collective applicable à l'activité principale.

La présente convention est applicable à l'ensemble du territoire métropolitain. Des accords particuliers régleront l'application de la présente convention pour les départements et territoires d'outre-mer. 

Elle est signée par les parties patronales suivantes:

  • La fédération nationale de la coiffure française agissant tant en son nom propre qu'au nom de tous les syndicats patronaux nationaux, départementaux, régionaux ou locaux et organisations qui lui sont affiliés ;
  • Le conseil national des entreprises de coiffure (CNEC). 

En cas de licenciement ou de démission, des heures de recherche d’emploi sont prévues de façon conventionnelle.

Seules celles liées à un licenciement donnent lieu à rémunération.

Le nombre d’heures est proratisé en cas d’activité à temps partiel. 

En cas de travail durant un jour férié, l'employeur a la possibilité soit de majorer à 100 % les heures effectuées, soit de compenser ledit jour par 1 journée de repos compensateur. 

Une prime d’ancienneté est instaurée de façon conventionnelle, sa valeur variant selon l’ancienneté du salarié concerné, ainsi que d’une activité à temps partiel.

Dernière mise à jour le 01 octobre 2017

Entrée en vigueur du texte (Avenant) suivant :
Avenant n° 40 du 21 mars 2017 relatif aux rémunérations minimales et à la prime d'ancienneté
Date de signature: 21 mars 2017
Date d'entrée en vigueur: 01 octobre 2017
NOR: ASET1750519M - Publication BO n°2017-24

Les engagements Légisocial