Campagne de l’OPPBTP pour la prévention du risque routier

RH - Hygiène et sécurité
BTP
Risques professionnels
Actualité

L’OPPBTP lance une campagne nationale « zéro risque routier dans le BTP », un enjeu majeur dans le BTP, où le risque routier constitue la deuxième cause d’accidents graves et/ou mortels.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Campagne

C'est un dispositif inédit de communication, d’information et de sensibilisation au risque routier qui vient d'être lancé par l'OPPBTP. 

La campagne Zéro risque routier dans le BTP, mise en œuvre du 9 mai au 17 juin, repose sur un site dédié : zérorisqueroutierbtp.fr.

Son objectif : fédérer l’ensemble des acteurs de la branche pour accompagner entreprises et salariés dans la prise en compte du risque routier professionnel.

Ainsi, pendant six semaines, des messages généraux de prévention mais aussi spécifiques au secteur seront délivrés.

À la disposition des entreprises : des solutions, des offres de formation ainsi qu’une série de questions-réponses.

Nouveaux, six webinaires animés par 36 conseillers (12 dates nationales et plus de 70 dates en régions) sont proposés aux chefs d’entreprise, à leur encadrement et leurs salariés.

Un test en ligne, simple (dix questions), permet également aux conducteurs de vérifier leurs bons réflexes au volant et de poser un regard sur leurs pratiques de conduite professionnelle.

Prévention des accidents graves et mortels

Cette campagne fait l’objet d’une attention particulière dans le Plan Santé Travail 4 ainsi que dans le premier Plan gouvernemental pour la prévention des accidents graves et mortels, présenté en mars 2022. Ce plan fixe la feuille de route en matière de réduction des accidents pour les quatre prochaines années.

« La route fait partie du métier » d’où l’importance du risque routier dans le BTP. Le secteur compte en effet une grande diversité de véhicules (poids lourds, véhicules utilitaires, avec ou sans remorque…) et des spécificités propres aux métiers (déplacements de longue distance, arrimage des charges ou signalisation temporaire sur les chantiers).

Ce risque représente la deuxième cause d’accidents graves et/ou mortels du secteur en France.

En 2019, il a été à l’origine de 51 décès, dont 12 en mission et 39 accidents de trajet, soit 44 % de l’ensemble des accidents mortels recensés pour la branche BTP.

De plus, si le BTP comptabilise 6 % des accidents de trajet tous secteurs confondus, il représente 14 % des accidents de trajet mortels.

Notons cependant que le taux de fréquence ainsi que le nombre de décès ont significativement baissé dans le BTP depuis plusieurs années grâce aux actions mises en œuvre par la branche.

Un diagnostic ciblé sur le risque routier pour 1 000 entreprises du BTP

La campagne menée sur le terrain permettra d’interroger 1000 entreprises. Elles seront contactées par les conseillers de l’OPPBTP afin d’évaluer leur niveau de maturité en prévention du risque routier.

Un diagnostic ciblé sera réalisé et aboutira à un accompagnement sur le long terme pour 200 d’entre elles.

Ces informations permettront d’établir le premier baromètre de la prise en compte du risque routier dans le BTP, pour organiser durablement l’action prévention de la branche.

Référence

Communiqué OPPBTP du 5 mai 2022.