Chutes de hauteur dans le BTP : l’inspection du travail renforce ses contrôles sur les chantiers

EDITION ABONNÉS RH
BTP
RISQUES PROFESSIONNELS
Actualité

Face à la recrudescence du nombre de chutes de hauteur depuis la reprise d’activité, l’inspection du travail renforce le contrôle des mesures de prévention sur les chantiers et vérifie l’actualisation du DUERP.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

​Les chutes de hauteur

Après l'accident de la circulation, la chute de hauteur est le 2nd risque d'accident du travail mortel.

La chute de hauteur peut prendre des formes diverses : chutes depuis une position élevée (toiture, pylône), depuis une échelle (mobile ou fixe), un escabeau, ou un équipement qui surélève légèrement la personne (marchepied) ou un véhicule à l’arrêt (plateaux de remorque, engins de terrassement).

Le travail à proximité d'une tranchée présente les mêmes risques de chute, tout comme les travaux à proximité de dénivellation (falaise, fouille, etc...).

ARTICLE RESERVÉ AUX ABONNÉS
Accédez à l'intégralité de cette actualité
sur les abonnements
PREMIUM et ILLIMITÉ