Coronavirus, comment adapter le management ?

RH Santé au travail
Actualité

Dans le contexte de crise lié à l’épidémie de Coronavirus, les entreprises sont contraintes de prendre des mesures de prévention et d’adapter les méthodes de management.

Cet article a été publié il y a b an, il est donc possible qu'il ne soit plus à jour.
Quelques articles récents qui pourraient vous intéresser :

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Les mesures de prévention

Le gouvernement préconise d’éviter les « contacts proches ».

Les mesures de prévention principalement observées ces dernières semaines sont les suivantes :

  • Report, suspension des déplacements des salariés dans les zones à risque voire en totalité ; interdiction de certaines destinations pour les déplacements professionnels ;
  • Mise en quarantaine des salariés revenant des zones à risque ;
  • Recours au télétravail ;
  • Recours à la visioconférence ;
  • Mise en congés ou RTT ;
  • Recours à l’activité partielle ;
  • Annulation de réunions, séminaires, formations, etc… ;
  • Etc…

Dans un contexte évolutif et à titre de précaution, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères déconseille les voyages en Chine sauf raison impérative et recommande de se tenir éloigné momentanément du pays et de différer les déplacements. Il est également conseillé de reporter tous les déplacements non essentiels dans les régions de Lombardie et de Vénétie en Italie, en Corée du Sud, en Iran et à Singapour.

Ces zones sont susceptibles d’évoluer et sont régulièrement mises à jour sur le site https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus.

Les changements de méthodes de travail

D’une manière générale, les managers doivent en appeler au bon sens de leur collaborateur. Quelques soient les mesures mises en place au sein de chaque entreprise, chaque salarié est responsable de sa santé et de celle des autres.

Les managers les premiers doivent s’adapter à une nouvelle manière de gérer leurs équipes et doivent faire face à un « absentéisme contraint ».

Ils vont devoir utiliser, encore davantage, les outils de travail collaboratif tels que la messagerie instantanée, l’intranet de l’entreprise, un logiciel de conférences téléphoniques et de visioconférence, etc…

Il est important que l’employeur accompagne les managers non seulement dans l’utilisation technique des outils, mais aussi pour ce que cela implique en matière de changements dans les méthodes de travail : la gestion du télétravail et des réunions à distance.

Le télétravail notamment amène les cadres à pratiquer un management par objectifs, basé sur la confiance et le contrôle a posteriori. Les managers ont là une occasion de passer d’une culture du présentéisme à une culture du résultat.

Face au Coronavirus considéré comme une circonstance exceptionnelle, l’employeur doit envisager les mesures visant « la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés ».

Dans ces circonstances, l’employeur peut imposer lorsque l’activité s’y prête, l’aménagement du contrat de travail pour permettre la continuité de l’activité et assurer la protection des salariés ; cet aménagement peut se traduire par un changement des horaires de travail, des aménagements de poste voire des lieux de travail et le recours au télétravail.

La circulaire DGT 2009/16 du 3 juillet 2009 relative à la pandémie grippale envisage cette possibilité : « des modifications ou aménagements de l’exécution de la prestation de travail seront probablement inévitables. Elles devront être temporaires (durée de la crise), proportionnées (attention aux éléments essentiels du contrat) et en rapport direct avec les 4 contraintes subies (fonctionnement dégradé) et avec le but recherché (maintien des activités essentielles) ».