Un nouveau référentiel pénibilité dans la branche de l’esthétique

EDITION ABONNÉS RH PÉNIBILITÉ AU TRAVAIL
Actualité

Le référentiel élaboré par la branche des métiers de l’esthétique dans le cadre de la mise en œuvre du compte professionnel de prévention a été homologué.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

En l’absence d’accord de branche étendu, les employeurs peuvent utiliser un référentiel de branche pour évaluer l’exposition de leurs salariés, sans risquer de pénalité. 

​Le nouveau référentiel pénibilité dans les métiers de l’esthétique

Le référentiel présente l’impact des mesures de protection collective et individuelle sur l’exposition des travailleurs à la pénibilité. Il est accompagné de toutes les données permettant d’évaluer les effectifs de travailleurs de la branche exposés aux facteurs de risque. 

Il répertorie les facteurs de risques existants au sein des instituts de beauté, spa et organismes de formation de la branche des métiers de l’esthétique.

Une étude documentaire basée sur la mesure des expositions dans des instituts de plusieurs régions, a conclu « qu’aucune tâche sur les 23 étudiées, ne dépasse certains seuils d'exposition aux facteurs de pénibilité, dans un contexte d'organisation standard, incluant une alternance de tâches effectuées et un respect des rythmes de travail ». Néanmoins, en fonction de l'organisation du travail, certains seuils peuvent être dépassés.

Les employeurs de la branche de l’esthétique peuvent dès à présent s’appuyer sur le référentiel pour leurs évaluations et déclarations.

ARTICLE RESERVÉ AUX ABONNÉS
Accédez à l'intégralité de cette actualité
sur les abonnements
PREMIUM et ILLIMITÉ