Arrêts dérogatoires « covid-19 » : les dispositions dérogatoires sont prolongées jusqu’au 30 septembre 2021

Edition abonnés Edition abonnés Paie Maintien employeur pour maladie, accident du travail, maladie professionnelle Actualité
Un décret, qui était très attendu, prolonge jusqu’au 30 septembre 2021 les dispositions dérogatoires des arrêts de travail liés au covid-19 qui devaient initialement prendre fin le 1er juin 2021. Notre actualité fait le point à ce sujet.
Sommaire
  1. 3 grandes catégories d’arrêts de travail
  2. Salariés vulnérables, parents d’enfants
  3. Déplacements impérieux
  4. Salariés autotestés ou de retour d’une zone circulation active
  5. Des dispositions dérogatoires communes
  6. Dispositions dérogatoires concernant le droit aux IJSS
  7. Complément employeur
  8. Références
Accès à votre contenu
même hors ligne
Télécharger en PDF

Cet article a été publié il y a un an, il est donc possible qu'il ne soit plus à jour.

3 grandes catégories d’arrêts de travail

Compte tenu des publications au JO ces derniers temps, 3 grandes catégories d’arrêts de travail dérogatoires covid-19 peuvent être identifiés comme suit :

  1. L’arrêt dérogatoire concernant les salariés vulnérables, parents d’enfants, positifs à la Covid-19 ou symptomatiques en 2021 ;
  2. L’arrêt dérogatoire au titre des déplacements impérieux en 2021
  3. L’arrêt dérogatoire concernant les salariés autotestés et de retour d’une zone de circulation active du virus en 2021 

Salariés vulnérables, parents d’enfants

Le dispositif a été mis en place suite aux publications suivantes : 

Cette actualité est réservée aux abonnés Légisocial. Il vous reste 92% à lire.

Accédez immédiatement
à l'intégralité de cette actualité

Accès immédiat
aux contenus

Accès en ligne
et hors ligne

finger snap

Résiliable
en 1 clic

Je m’abonne pour lire la suite