Covid-19 : des vaccinations par le médecin du travail dès le 25 février

RH - Hygiène et sécurité Médecine au travail
Actualité

Le Ministère du Travail a publié un protocole pour la vaccination par les médecins du travail du vaccin AstraZeneca dès le 25 février pour certains salariés.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Conformément aux recommandations du 2 février 2021 de la Haute autorité de santé (HAS), il a été décidé qu’à compter du 25 février 2021, le vaccin AstraZeneca peut être utilisé pour la vaccination des personnes de 50 à 64 inclus atteintes de comorbidités.

Les médecins de ville ont dès lors la possibilité de vacciner leur patientèle dans la cible précitée avec le vaccin AstraZeneca, qu’ils se procurent auprès d’une officine référente de leur choix.

Les autorités sanitaires ont décidé d’ouvrir cette possibilité aux médecins du travail, qui peuvent vacciner des salariés volontaires des entreprises adhérentes qui font partie de la cible précitée.

Salariés concernés

Personnes de 50 à 64 inclus atteintes de comorbidités :

  • Pathologies cardio-vasculaires ;
  • Diabète non équilibré ou compliqué ;
  • Pathologies respiratoires chroniques susceptibles de décompenser lors d’une infection virale ;
  • Obésité ;
  • Cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
  • Cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;
  • Immunodépression congénitale ou acquise ;
  • Syndrome drépanocytaire majeur ou antécédent de splénectomie ;
  • Maladies du motoneurone, myasthénie grave, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, paralysie cérébrale, quadriplégie ou hémiplégie, tumeur maligne primitive cérébrale, maladie cérébelleuse progressive ;
  • Cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • Maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
  • Personnes transplantées d’organes solides ;
  • Personnes transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • Poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ;
  • Certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection ;
  • Trisomie 21.

Confidentialité de la vaccination et volontariat

Tout doit être mis en œuvre pour le respect de la confidentialité des vaccinations vis-à-vis des employeurs.

Il n’est donc pas envisageable de contacter les salariés repérés comme vulnérables à cibler au moyen d’une convocation individuelle transmise sous couvert du chef d’entreprise, ceci ayant pour effet de signaler à l’employeur une information confidentielle concernant la santé du salarié en question.

La vaccination doit être proposée aux salariés, qui doivent effectuer une démarche explicite de choix d’être vacciné par le médecin du travail, dans la mesure où ces personnes peuvent aussi choisir d’être vaccinés par leur médecin traitant.

Si le service dispose des coordonnées de chaque salarié, il peut être envisageable de les contacter directement pour les informer.

Information des salariés

Dans tous les cas, l’information de cette possibilité de bénéficier de la vaccination par le SST doit être portée à la connaissance de l’ensemble des salariés par les entreprises, y compris les éventuels salariés vulnérables placés en situation d’activité partielle pour isolement du fait de leur état de santé qui sont particulièrement concernés.

Ainsi, les personnes de plus de 50 ans concernées par les pathologies ciblées doivent effectuer d’eux-mêmes la démarche de se rapprocher du SST en vue d’une vaccination.

Absence justifiée pour la vaccination

S’ils doivent justifier de leur absence auprès de leur entreprise, les salariés informent leur employeur du fait qu’ils rencontrent leur médecin du travail à leur demande, sans avoir à en préciser le motif.

Lieu de vaccination

Au vu des deux points précédents, il est préférable d’envisager la vaccination de salariés préférentiellement dans les locaux du service et non dans des locaux sis au sein des entreprises.

 

Référence

Note de la Direction Générale du Travail du 16 février 2021 « Protocole pour la vaccination par les médecins du travail au moyen du vaccin AstraZeneca (AZ) ».