Brexit : Conséquences pour les employeurs et salariés en 2020

Edition abonnés Edition abonnés RH Brexit Actualité
Depuis le 31 janvier 2020, le Royaume-Uni a quitté officiellement l’Union Européenne. Quelles en sont les conséquences en 2020 pour les entreprises et leurs salariés ?
Sommaire
  1. Période de transition
  2. Cas de l’employeur en France d’un salarié britannique
  3. Cas de l’employeur en France d’un salarié détaché au Royaume-Uni
  4. Cas de l’employeur au Royaume Uni d’un salarié détaché en France
Accès à votre contenu
même hors ligne
Télécharger en PDF

Cet article a été publié il y a 2 ans, il est donc possible qu'il ne soit plus à jour.

Période de transition

En application de l’accord de retrait qui a été signé, une période de transition a été instaurée jusqu’au 31 décembre 2020.

L’objectif est de permettre à chacun de préparer la mise en œuvre de cet accord et d’anticiper la relation future entre l’Union et le Royaume-Uni, qui doit encore être négociée.

La période de transition pourra être prolongée de 1 ou 2 ans en cas de besoin.

Durant la période de transition, le Royaume-Uni doit continuer à respecter les directives européennes notamment afin que rien ne change pour les employeurs et les salariés.

Cas de l’employeur en France d’un salarié britannique

Cette actualité est réservée aux abonnés Légisocial. Il vous reste 64% à lire.

Accédez immédiatement
à l'intégralité de cette actualité

Accès immédiat
aux contenus

Accès en ligne
et hors ligne

finger snap

Résiliable
en 1 clic

Je m’abonne pour lire la suite