Dissimuler un trop-perçu de rémunération constitue une faute grave

Edition abonnés Edition abonnés RH Licenciement
Actualité

Le caractère volontaire et persistant de la dissimulation à l'employeur d'un trop-perçu de rémunération caractérise la faute grave.

Cet article a été publié il y a 2 ans, il est donc possible qu'il ne soit plus à jour.
Quelques articles récents qui pourraient vous intéresser :

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

​Que faire en cas de trop-perçu de rémunération ?

En cas d’erreur dans la paie d’un salarié conduisant au versement d’une rémunération trop importante, l’employeur doit en avertir le salarié.

Il peut ensuite exiger un remboursement dans un délai de 3 ans à compter du versement.

En effet, la somme versée involontairement est un « indu » qui doit être restitué par le salarié concerné.

​Que faire en cas de dissimulation volontaire du trop-perçu ?

La faute grave consiste en une violation des obligations découlant du contrat de travail ou des relations de travail qui, de par son importance, rend impossible le maintien du salarié dans l'entreprise.

Edition abonnés Edition abonnés
Accédez à l'intégralité de cette actualité
sur les abonnements
PREMIUM et ILLIMITÉ