De nouvelles techniques de recrutement…

EDITION ABONNÉS RH EMBAUCHE
Actualité

Face aux difficultés liées au recrutement, certaines entreprises n’hésitent pas à gérer la quasi-totalité de leurs process de recrutement par l’intelligence artificielle. Quelques exemples…

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

​Des « chatbot »

« Chat » comme discussion en ligne et « bot » comme robot… Le chatbot, connu aussi sous le nom d'« agent conversationnel », est un logiciel programmé pour simuler une conversation en langage naturel.

Un chatbot pour attirer des candidatures spontanées

Mettre en place un assistant virtuel le site Internet ou la page Facebook de l’entreprise peut initier des conversations avec les internautes de passage et être ainsi un bon moyen de capter des candidats passifs et de booster le dépôt de candidatures spontanées.

Un chatbot pour répondre aux questions des candidats

Qu’il ait été « happé » par l’agent conversationnel ou qu’il soit véritablement en recherche d’emploi, le « visiteur/candidat potentiel » qui se promène sur le site web de l’entreprise se pose certainement une multitude de questions au sujet de celle-ci : son activité, ses valeurs, ses résultats, etc... Le robot est en mesure de répondre à ces questions.

Un chatbot pour présélectionner les candidats

95 % des grosses entreprises et 50 % des PME recourent aux Applicant tracking systems (ATS). Ces logiciels épurent et trient des milliers de CV à partir de mots-clés correspondant à des compétences ou des types de postes recherchés.

ARTICLE RESERVÉ AUX ABONNÉS
Accédez à l'intégralité de cette actualité
sur les abonnements
PREMIUM et ILLIMITÉ