Lettre de demande d'allocation d'accompagnement d'une personne en fin de vie

CONGÉS POUR ÉVÈNEMENTS FAMILIAUX
Modèle de lettre

Résumé de ce modèle de lettre gratuite

L'allocation journalière d'accompagnement d'une personne en fin de vie permet de rémunérer un salarié chargé de s'occuper d'un proche en fin de vie.

Le versement de l’allocation est ouvert à tout salarié bénéficiant d'un congé de solidarité familiale ou l'ayant transformé en période d’activité à temps partiel.

Pour bénéficier de l'allocation, la personne en fin de vie doit être accompagnée à domicile (et non à l'hôpital).

Il peut s'agir, par exemple :  

  • du domicile de la personne accompagnée ;
  • du domicile de la personne accompagnante ou d'une tierce personne ;
  • d'une maison de retraite;
  • d'un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ;

Le demandeur d'emploi peut également percevoir l'allocation, dans des conditions spécifiques.  Plusieurs salariés peuvent se partager l'allocation s'ils accompagnent la même personne, concomitamment ou successivement.

Le salarié souhaitant percevoir l'allocation doit adresser à la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) les documents suivants :

  • le formulaire cerfa n°14555*01 de demande d'allocation journalière d'accompagnement à domicile d'une personne en fin de vie ;
  • une attestation remplie par l'employeur précisant que le salarié bénéficie d'un congé de solidarité familiale, ou qu'il l'a transformé en période d'activité à temps partiel.

Le silence gardé par l'organisme d'assurance maladie pendant plus de 7 jours à compter de la date à laquelle il reçoit la demande vaut accord.

  • Le montant de l'allocation est fixé à 54,17 € par jour.
  • Elle est fixée à 27,08 € si le salarié a transformé son congé de solidarité familiale en activité à temps partiel.

L'allocation est versée de manière journalière, dans la limite maximale de 21 jours (ou 42 jours en cas de réduction de travail à temps partiel), ouvrables ou non.

L'allocation n'est pas cumulable, pour un même bénéficiaire, avec les prestations suivantes :

  • l'indemnisation des congés de maternité, de paternité ou d'adoption,
  • l'indemnité d'interruption d'activité ou l'allocation de remplacement pour maternité ou paternité,
  • l'indemnisation des congés de maladie ou d'accident du travail (le cumul est toutefois possible si l'indemnisation est perçue au titre d'une activité à temps partiel),
  • l'allocation parentale d'éducation (APE) ou le complément de libre choix d'activité de la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje).

L'allocation n'est plus versée à l'issue des versements journaliers autorisés. Elle n'est également plus versée à partir du jour suivant le décès de la personne accompagnée.

Télécharger gratuitement ce modèle de lettre

Modèle de lettre de demande d'allocation d'accompagnement d'une personne en fin de vie

Expéditeur :     

Numéro d’allocataire CPAM : __________                                                Destinataire :

                                                                                                                     Caisse Primaire d’Assurance Maladie …

A………………………. le ……………………

Objet : demande d'allocation d'accompagnement d'une personne en fin de vie

Madame, Monsieur


Je vous prie de bien vouloir noter la présente demande d’allocation d’accompagnement d’une personne en fin de vie.

En effet, afin de soutenir pleinement (indiquer le lien de parenté de la personne accompagnée), j’ai récemment pris un congé de solidarité familiale (ou mon activité a été réduite en temps partiel).

 Vous voudrez bien trouver en pièce jointe, l’attestation de mon employeur à ce sujet.

Vous trouverez l’attestation de mon employeur dans ce courrier.

Je reste bien évidemment à votre disposition pour vous fournir tous les renseignements complémentaires dont vous pourriez avoir besoin.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Signature

 

Pièces jointes :

  • Formulaire cerfa n°14555*01 de demande d'allocation journalière d'accompagnement à domicile d'une personne en fin de vie ;
  • Attestation de l’employeur confirmant mon droit actuel au congé de solidarité familiale (ou que mon activité est devenue partielle).

Accès à votre modèle
même hors ligne


ou
ou

Rechercher un modèle à télécharger