Covid-19 : l'OPPBTP rappelle les bons réflexes pour maintenir une protection contre le virus

RH - Hygiène et sécurité
BTP
Risques professionnels Actualité
Accès à votre contenu
même hors ligne
Télécharger en PDF

Alors que le virus de la Covid-19 continue de circuler, l’OPPBTP rappelle les bons réflexes à adopter pour se protéger. Il met également à disposition des entreprises du BTP tous les outils et ressources nécessaires pour travailler en sécurité sur les chantiers.

Se laver les mains fréquemment

Se laver les mains fréquemment limite la propagation des virus de la Covid-19, mais aussi du rhume, de la grippe, de la gastro-entérite… et contribue à se protéger efficacement des contaminations.

La proximité et l’accessibilité à l’eau sont primordiales pour permettre aux compagnons de se laver les mains le plus souvent possible.

Selon les configurations des chantiers et des sites d’intervention, de nombreuses solutions pour le lavage des mains sont disponibles. Elles vont des équipements fixes connectés à l’eau courante aux solutions de lavage mobiles équipées d’un réservoir à eau quand l’accès à l’eau courante n’est pas possible.

En complément, pour les compagnons itinérants, qui travaillent sur des interventions courtes :

  • identifier les sanitaires chez le client, au restaurant ou bien dans les installations publiques extérieures – les salariés doivent pouvoir accéder à des sanitaires ;
  • distribuer aux salariés un kit de consommables avec du savon, des serviettes en papier, des lingettes pour les mains ou du gel hydroalcoolique pour se protéger.

Le lavage des mains avec du gel hydroalcoolique est une solution complémentaire quand il n’est pas possible de se laver les mains à l’eau et au savon. Il convient d’en mettre à disposition des travailleurs dans les lieux fréquentés et à proximité des surfaces de contact.

Porter un masque dans certaines situations

Le masquen’est plus obligatoire, mais il reste recommandé.

Le masque permet de se protéger et de protéger les autres. Son port est conseillé dans les situations suivantes :

  • dans les véhicules, lors de déplacements à plusieurs compagnons si on ne peut pas aérer ;
  • dans les transports en commun ;
  • dans les espaces clos, les endroits confinés et les salles de réunion qui ne peuvent pas être régulièrement aérés ;
  • dans l’entreprise, sur les chantiers, où le masque reste recommandé pour les personnes malades, fragiles ;
  • pour les personnes symptomatiques et les cas contact
  • pour les interventions chez des particuliers malades en cas d’impossibilité de les maintenir à l'écart de la zone d'intervention.

Le cas échéant, mettre à disposition des compagnons et des salariés un stock de masques pour les besoins courants en entreprise et sur les chantiers.

Aérer périodiquement les salles, les réfectoires et les véhicules

Aérer les espaces fermés (bureaux, bases vie, véhicules, engins) au minimum 10 minutes toutes les heures est efficace contre la propagation des virus. L’aération régulière est à privilégier quel que soit le mode d’aération ou de climatisation des locaux.

Nettoyer régulièrement les surfaces

Le nettoyage régulier des locaux, des tables, des poignées, des équipements des installations de chantier (toilettes, lavabos et douches) avec de l’eau et les produits de nettoyage habituels est à encourager.
Nettoyer également les véhicules et les engins régulièrement.

Sensibiliser les salariés

Une information auprès de tous les salariés lors des briefings de poste ou lors des quarts d’heure sécurité permet de rester vigilant et de rappeler les bons réflexes pour se protéger.

De nombreux supports sont à disposition et utilisables sur preventionbtp.fr suivant l’actualité et les besoins d’information à communiquer.

Pour transmettre efficacement un message sécurité, un support de formation en ligne est disponible.

Que faire en cas de suspicion de maladie ? :

En cas de symptômes de la Covid-19, il faut contacter son médecin traitant qui demandera de réaliser un test antigénique (si les symptômes sont apparus il y a moins de 4 jours) ou prescrira un test RT-PCR.

Si l’apparition des symptômes se manifeste lorsque le salarié est au travail, les recommandations émanant du gouvernement reposent sur les principes suivants :

  • isoler la personne en la guidant si possible vers un local dédié, en appliquant immédiatement les gestes barrières ;
  • protéger le salarié et, le cas échéant, mobiliser un sauveteur-secouriste du travail formé au risque Covid ou le référent Covid ;
  • rechercher les signes de détresse :
    - dans l’affirmative, appeler le Samu ;
    - dans la négative, demander au salarié de contacter son médecin traitant ou tout autre médecin.

S'organiser et dialoguer

Des mesures organisationnelles peuvent être décidées par le chef d’entreprise concernant l’organisation des flux de circulation, des temps de travail, etc.

Lorsqu’il existe un CSE ou une commission santé, sécurité et conditions de travail (CSSCT), une information ou une consultation sur les mesures sanitaires envisagées ou prises au sein de l’entreprise peuvent être mises à l’ordre du jour, comme :

  • la mise à jour du document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP) ;
  • les actions de sensibilisation ;
  • les installations d’hygiène et leur entretien ;
  • le plan de continuité d’activité.

Le médecin du travail, invité systématiquement aux réunions, est un interlocuteur de premier ordre. Il conseille l’employeur et les représentants du personnel sur les bonnes mesures mises en place, à maintenir ou à améliorer.

Toutes les entreprises peuvent consulter les services de prévention et de santé au travail pour obtenir des conseils sur le maintien et l’amélioration des conditions d’hygiène et de santé dans l’entreprise.

Organiser la coopération des acteurs du chantier

Pour chaque chantier, les questions de coordination sur les mesures de prévention liées à la circulation du virus de la Covid-19 doivent être abordées. Le maître d’ouvrage, le coordonnateur SPS, le maître d’œuvre et les entreprises pourront ainsi échanger sur les moyens organisationnels, comme l’accessibilité et les points d’eau nécessaires, la gestion de la coactivité, la configuration des installations de chantier…

Accès à votre contenu même hors ligne

Recevez ce contenu par email

ou
ou

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Aucune note, soyez le premier à noter cet article

Votre note :

Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier à commenter cet article

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?

Posez votre votre question sur le forum

Les questions liées sur le forum