Conférence de presse du 25 avril 2019 : les annonces du Président de la république

PAIE JOURS FÉRIÉS
Actualité

A l’occasion de son allocation-conférence de près de 2 ½ heures, plusieurs annonces ont été faites par le Président de la république, que nous vous présentons de façon synthétique.

Thèmes

Contenu

Jours fériés

Aucun jour férié ne sera supprimé, pas plus que l’instauration d’une seconde journée de solidarité, ces 2 réformes ayant été évoquées ces derniers temps, notamment par des parlementaires de la LREM.

Durée légale du travail

Le Président confirme que la durée légale du travail ne sera pas modifiée.

Retraite

Le Président s’y était engagé, a-t-il rappelé hier, l’âge légal du départ à la retraite ne sera pas modifié durant le quinquennat.

En revanche, dans le cadre du « travailler plus » (thème évoqué hier soir), un allongement de la durée de cotisations est envisagé, sans toutefois que nous en connaissions réellement le contenu. 

En outre, le Président confirme son intention de bâtir un système de retraites «par points» qui serait présenté cet été.

Prime « pouvoir d’achat »

Le Président confirme la reconduction de la prime exceptionnelle pouvoir d’achat, donnant lieu à une défiscalisation et à une exonération de cotisations sociales, dans la limite de 1.000 €.

Impôt sur le revenu

Une « baisse significative » de l’impôt sur le revenu est annoncée , sans toutefois que nous en connaissions véritablement ni le poids, ni l’entrée en vigueur, le Président laissant le soin à son gouvernement de fixer ces points, tout en indiquant que cette baisse devrait être de 5 milliards d’euros.

Pensions de retraite

Le Président annonce à ce niveau :

  1. Une « ré-indexation » des pensions de retraites de faible valeur (moins de 2.000 €) en 2020 ;
  2. La suppression de toute « sous-indexation » de toutes les pensions de retraites en 2021. 

Autres annonces

En outre, citons les annonces suivantes :
  • Pas de mise en place du vote obligatoire ;
  • Pas de reconnaissance du « vote blanc » :
  • Approfondissement du RIP (Référendum Initiative Partagé) ;
  • Réforme de l’assurance chômage pour septembre 2019 ;
  • Disparition de l’ENA ;
  • La suppression de certaines niches fiscales pour les entreprises ;
  • La réforme du CESE (Conseil Économique, Social et Environnemental) (saluée au passage par le Président du CESE hier soir) qui serait complétée par un « Conseil de la participation citoyenne » composé de « 150 citoyens tirés au sort » ;
  • La mise en place d’une part de proportionnelle au sein de l’Assemblée nationale (accompagnée d’une réduction du nombre de députés confirmée par le Président de la république) aux alentours de 20% ;
  • Le Président écarte la mise en place du RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne) pourtant réclamée régulièrement par les gilets jaunes ;
  • La création de « Maisons France Service » au sein de chaque canton ;
  • Une évaluation de la réforme de l’ISF en 2020 (qui si elle s’avère improductive pourrait être revue alors) ;
  • Une limitation du nombre d’élèves dans les classes de la grande section de maternelle au CE1, à 24 élèves ;
  • Donner la possibilité aux CAF de prélever directement les pensions alimentaires qui ne seraient pas versées.

Accès à votre contenu
même hors ligne


ou
ou

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Note actuelle
(10 votes)
Votre note :
Commentaires
VD
Vinciane Dumont
un bon résumé onjectif
JP
Jean Poulain
Aucun esprit critique qui vous conduit à reproduire le même bla-bla-bla que Macron au lieu de dire que ce discours est vide juste un coup d'esbroufe
WS
WINTHROP SMITH
Toujours aussi vague sans égalité (je ne bénéficierai de rien) et dans le futur. D’ici la, la messe peut changer comme d’habitude. Vous inquiétez pas Madame, le chèque est au courrier !

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?
Les questions liées sur le forum

Aucune question en rapport sur le forum.