Déplacements professionnels (occasionnels, continus, détente hebdomadaire)
dans la convention collective batiment: cadres - etam - IDCC 2420

SOCIAL batiment: cadres - etam - IDCC 2420 En vigueur non étendu

Fiche d'identité de la convention collective

Etat
En vigueur non étendu
IDCC
2420
Métiers
Bâtiment Cadres
Numéro de brochure JO
3322
Code NAF/APE
2106, 2107, 2403, 5510, 5512, 5520, 5530, 5540, 5550, 5560, 5570, 5571, 5572, 5573, 8708
Synthèse de la convention
Oui, mise à jour le 27 juil. 2020

Téléchargement
immédiat

Mises à jour &
Alertes par email

Synthèse les + complètes

Acheter Maintenant
Lire un extrait gratuit

Dernières mise à jour de cette convention

  • 21 août 2020 - Textes Salaires - Appointements au 1er février 2020
  • 27 juil. 2020 - Modification du statut de BTP Prévoyance par l'avenant n° 31 du 26 mai 2020 non étendu, effet à compter du 1er juin 2020, quel que soit l'effectif, signataires : CAPEB, FNSCOP, FFB et FFIE. -
  • 21 juil. 2020 - Textes Attachés - Apprentissage
  • 21 juil. 2020 - Textes Attachés - Apprentissage
  • 16 juin 2020 - Salaires minima hors Nord et Pas-de-Calais : Avenant n° 72 du 14 janvier 2020 non étendu, effet au 1er février 2020, signataires : FFB, FFIE et FSCOPBTP. Salaires minima hors Nord et Pas-de-Calais : Avenant n° 72 du 14 janvier 2020 non étendu, effet au 1er février 2020, signataires : FFB, FFIE et FSCOPBTP. -

Ce condensé gratuit est mis à jour 1 fois par an. La synthèse complète LégiSocial et sa convention collective dans son intégralité sont disponible à l'achat (voir ci-contre). Voir un extrait

Généralités sur la thématique déplacements professionnels

Le temps de déplacement professionnel peut se définir comme : 

  • Le temps passé par le salarié pour se rendre de son domicile à son travail et vice versa ;
  • Il n’est pas considéré comme du temps de travail effectif
  • Toutefois, lorsque le temps de déplacement dépasse le « temps normal », il doit faire l’objet d’une contrepartie (article 69 de la loi de cohésion sociale) .

 

Loi n°2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale

 

Article 69

Après le troisième alinéa de l'article L. 212-4 du code du travail, il est inséré un alinéa ainsi rédigé :


« Le temps de déplacement professionnel pour se rendre sur le lieu d'exécution du contrat de travail n'est pas un temps de travail effectif. Toutefois, s'il dépasse le temps normal de trajet entre le domicile et le lieu habituel de travail, il doit faire l'objet d'une contrepartie soit sous forme de repos, soit financière, déterminée par convention ou accord collectif ou, à défaut, par décision unilatérale de l'employeur prise après consultation du comité d'entreprise ou des délégués du personnel, s'ils existent. La part de ce temps de déplacement professionnel coïncidant avec l'horaire de travail ne doit pas entraîner de perte de salaire. »

 

Les frais engagés par le salarié lors de déplacements professionnels sont réputés ne pas être des éléments de rémunération.

Cas particuliers prévu dans la convention

Déplacements et changements de résidence en France (à l’exclusion des DOM-TOM)

Déplacement occasionnel

Remboursement sur justification des frais engagés qui peut être sous la forme d’un forfait (accord préalable entre les 2 parties).

Déplacement continu

Indemnité forfaitaire définie au préalable.

Voyages de détentes hebdomadaires

  • Pour déplacements >1 semaine ;
  • Remboursement frais de voyage de détente vers lieu de résidence déclaré ;
  • Congé pendant période de déplacement, le voyage vers lieu de résidence compte comme voyage de détente.

Maladie, accident ou décès pendant déplacement

Remboursement frais de transport à un proche du salarié pour voir ce dernier.

En cas de décès, frais transport du corps au lieu de résidence sont à la charge de l’entreprise.

Changement résidence

Frais occasionnés par changement pris en charge par l’entreprise dans la limite de 1 an.

Les avantages des conventions collectives éditées par LégiSocial