Congé maternité : les employeurs bientôt contraints d’avancer les indemnités journalières

Edition abonnés Edition abonnés Paie IJSS (Indemnités Journalières Sécurité Sociale) Actualité
C’est l’une des mesures les plus marquantes pour les gestionnaires de paie, proposée dans le PLFSS 2023. Notre actualité vous explique.
Sommaire
  1. Préambule
  2. Une subrogation « systématisée »
  3. Des salariés « hors champ » du dispositif
  4. Une entrée en vigueur progressive
  5. Références
Accès à votre contenu
même hors ligne
Télécharger en PDF

Préambule

Au niveau de l’exposé des motifs, sont confirmées les informations suivantes : 

En 2020 :

  • 540.000 assurées et 320.000 assurés ont pris respectivement un congé maternité et un congé paternité pour accueillir leur enfant.

Pendant ces périodes, les salariés bénéficient d’indemnités journalières versées par l’assurance maladie destinées à leur garantir une protection et à neutraliser leur perte de revenus.

Toutefois, les délais de versement de ces indemnités journalières, qui s’élevaient en moyenne à 31,5 jours en 2020, peuvent occasionner des ruptures de trésorerie pour ces assurés, dans un contexte où l’arrivée de l’enfant peut conduire à de nouvelles dépenses pour les parents, et ou les deux parents peuvent prendre un congé simultanément. 

Cette actualité est réservée aux abonnés Légisocial. Il vous reste 89% à lire.

Accédez immédiatement
à l'intégralité de cette actualité

Accès immédiat
aux contenus

Accès en ligne
et hors ligne

finger snap

Résiliable
en 1 clic

Je m’abonne pour lire la suite