Les taux de prélèvements des auto-entrepreneurs sont modifiés au 1er janvier 2018

PAIE COTISATIONS SOCIALES
Actualité

Dans un précédent article, nous vous avons proposé de découvrir les importantes modifications concernant le seuil permettant l’éligibilité au régime auto-entrepreneurs. En ce qui concerne les cotisations sociales, d’importantes modifications ...

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Dans un précédent article, nous vous avons proposé de découvrir les importantes modifications concernant le seuil permettant l’éligibilité au régime auto-entrepreneurs.

En ce qui concerne les cotisations sociales, d’importantes modifications devraient intervenir (elles devront toutefois faire l’objet d’une confirmation par publication d’un décret faisant suite à la LFSS pour 2018).

Taux de cotisations sociales

Suite à la consultation du site de la FEDae (FEDération nationale des AutoEntrepreneurs et micro entrepreneurs), les taux suivants sont applicables sur le CA encaissé au 1er janvier 2018 : 

Activités

Nouveaux taux en 2018

Rappel des taux en vigueur en 2017

Vente de marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place et fourniture de logement

12,80 %

13,10 %

Autres prestations de services artisanales

22,00 %

22,70 %

Autres prestations de services commerciales

22,00 %

22,70 %

Professions libérales relevant de la sécurité sociale (auparavant RSI) au titre de l’assurance vieillesse

22,00 %

22,70 %

Professions libérales relevant de la CIPAV au titre de l’assurance vieillesse

22,00 %

22,50 %

Taux de charges fiscales

Sous réserve d’un certain niveau de revenus, l’auto-entrepreneur peut (s’il le désire) opter pour un prélèvement libératoire au titre de l’impôt sur le revenu. 

Activités

Taux en vigueur en 2018

Vente de marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place et fourniture de logement

1,00 %

Autres prestations de services artisanales

1,70 %

Autres prestations de services commerciales

Professions libérales relevant du RSI au titre de l’assurance vieillesse

2,20 %

Professions libérales relevant de la CIPAV au titre de l’assurance vieillesse

2,20 %

Taxe pour fais de chambre consulaire

Cette taxe est dénommée TFC (Taxe pour Frais de Chambres). 

Activités

Taux en vigueur en 2018

Vente de marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place et fourniture de logement

0,015%

Autres prestations de services artisanales

0,48%

Autres prestations de services commerciales

0,044%

Professions libérales relevant du RSI au titre de l’assurance vieillesse

0%

Professions libérales relevant de la CIPAV au titre de l’assurance vieillesse

0%

Contribution à la Formation Professionnelle (CFP)

Les taux en vigueur en 2018 sont :

Activités

Taux en vigueur en 2018

Vente de marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place et fourniture de logement

0,1 %

Autres prestations de services artisanales

0,3 %

Autres prestations de services commerciales

0,3 %

Professions libérales relevant du RSI (assurance vieillesse)

0,3 %

Professions libérales relevant de la CIPAV (assurance vieillesse) 

0,2 %

Rappelons que, depuis le 1er janvier 2011, les auto-entrepreneurs sont redevables d’une contribution à la formation professionnelle, calculée sur le CA encaissée (donc sur la même base que les cotisations sociales). 

Coûts globaux

Activités

Cotisations sociales

Contribution Formation Professionnelle

Prélèvement libératoire (IR)

Taxe Frais Chambres

TOTAL

Rappel coûts globaux en 2017

Vente de marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place et fourniture de logement

12,80 %

0,1 %

1,00 %

0,015%

13, 915 %

14, 215 %

Autres prestations de services artisanales

22,00 %

0,3 %

1,70 %

0,48%

24,48 %

25,18 %

Autres prestations de services commerciales

22,00 %

0,3 %

1,70 %

0,044%

24,044 %

24,744 %

Professions libérales relevant du RSI au titre de l’assurance vieillesse

22,00 %

0,3 %

2,20 %

0%

24,50 %

25,20 %

Professions libérales relevant de la CIPAV au titre de l’assurance vieillesse

22,00 %

0,2 %

2,20 %

0%

24,40 %

24,90 %

Accès à votre contenu
même hors ligne


ou
ou

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Note actuelle
(6 votes)
Votre note :
Commentaires
LS
Légi Social
Réponse au commentaire de Pascal BATTON

Bonjour,

Notre article n'est pas une "analyse" du statut, mais l'exposé des taux, contributions et charges fiscales à la charge de l'auto-entrepreneur en 2018.

Cordialement
PB
PASCAL BATTON
Analyse simpliste. Le point de départ d'une activité est son étude de marché. De cette étude, découle la faisabilité et la rentabilité. Et ainsi, l'arbitrage entre rester salarié ou devenir indépendant. Visiblement, si votre service vendu ne couvre pas toutes ces charges, il y a donc un problème de marge opérationnelle ou de volume de vente.
Voilà déjà 25 % après il y a la CSG, les taxes locales diverses, les formations de toutes natures devenues obligatoires, la TVA et les frais touts aussi obligatoires pour une entreprise comme les comptable, téléphone, la ponction sur les droits de pouvoir se déplacer, voitute, carburant avec plus de 80 % de taxes, de temps à autre les frais de récupération des points pour de petits excès de vitesse, les 2 journées perdues, les péages, les stationnement etc et puis les frais bancaires divers et j'en oublie certainement Il est alors permis de se demander ce qui peut rester en fin de mois ? il est permis de se demander quelle est la valeur du travail ? est-il d'un simple intérêt de se décarcasser durant de longues heures au détriment de la vie de famille alors que les services public d'un tel nombre pour que cela soit parfaitement visible sont dès 16 h sur leur vélo ? que d'autre avec le RSA et le minimum vieillesse en fin de parcourt sont paisiblement en vacance toute l'année ....
Il ne faut pas être très futé en Math pour y voir un problème insoluble qui n'incite pas au travail. Difficile de comprendre cette situation à la Française sauf à y voir une escroquerie généralisée qui ne peut aller que vers la faillite complète du pays.

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?
Les questions liées sur le forum

Aucune question en rapport sur le forum.