Démission pendant mon congé sabbatique

Forum
E

Bonjour, actuellement en congé sabbatique, je me suis installée à la réunion, et vu les opportunités offertes dans mon secteur, je souhaite démissionner de mon ancien travail en CDI. Le préavis est de 15j, mais je sais qu'il peut être effectué durant cette période. Comment dois-je rédiger ma lettre de démission?merci d'avance

L
Articles en relation qui peuvent vous intérésser
P

Le plus simplement : Vous demandez par écrit en LRAR à votre employeur de prendre en compte votre démission à la compter de la réception de la présente lettre et de vous notifier par retour la date de fin de votre préavis. ( si vous voulez l'effectuer)

Si vous ne voulez pas faire votre préavis, vous devez l'indiquer dans votre lettre, la fin de votre contrat de travail prenant fin a réception de cette lettre. Mais sachez que dans ce cas, votre employeur ne vous paiera pas votre préavis, mais il sera en droit de vous retenir sur votre solde, l'équivalent de ce préavis non exécuté.

E

Bonjour pierre et merci :) Maisil me semble que justement avec un congé sabbatique, je n'ai pas de préavis à effectuer?dois je donc quand même le préciser?Cela me serait difficile de revenir en métropole juste pour effectuer ces 15j?Merci encore!Cordialement.

P

Non,j'avais mal compris votre phrase (Le préavis est de 15j, mais je sais qu'il peut être effectué...)et que vous vouliez en faire un. Donc dans ce cas vous ne précisez rien, simplement que votre contrat de travail prendra fin à réception de cette lettre. Puisque vous ne revenez pas en métrople, vous demandez par contre dans votre lettre, pour ce motif, de bien vouloir vous faire parvenir votre solde (si éventuellement il vous reste quelque chose à percevoir ?) ,ainsi que vos certificat de travail, attestation assedic et le recu pour solde de tous comptes en 2 exemplaires dont vous vous engagez a retourner un exemplaire signé à réception.

E

d'accord, je vous remercie beaucoup pour votre réponse; Je devais de même toucher des primes interssement & participation en mai & juin 2012, pour l'année 2011, je supposes que j'en demande aussi le versement anticipé? Encore merci pour vos conseils.Elise

P

Concernant interessement et participation, vous les percevrez comme prévu en mai ou juin. Tant que les comptes 2011 ne sont pas cloturés et approuvés, il n'y aura pas de versement anticipé. Mais vous pouvez noter dans votre courrier, qu'il vous restera ces sommes a percevoir ultérieurement. Et vous pourrez toujours faire un courrier de rappel en juin/juillet si vous ne voyez rien venir.

E

ah??je pensais pourtant que la rupture du contrat faisait partie des cas permettant un déblocage anticipé?

P

Oui déblocage anticipé des sommes déjà mises en participation, si vous en avez de 2010 et avant , ceux là pas de problème. Vous pouvez éventuellement demander dans un 1er temps le déblocage de ces sommes déjà acquises. Mais vous parlez de 2011. Comme une majorité d'entreprise la période 2011 est en cours de bilan et les comptes ne sont probablement pas encore cloturés et approuvés.

E

Ah, zut!!!Bien, je devrais patienter alors!!!merci beaucoup pour vos réponses claires et précises. du coup, vu que ça n'urge plus, je vais tenter de demander une rupture conventionnelle, sans trop d'espoir quand même. encore merci. Elise

P

J ignore combien de temps il reste d ici la fin de votre congés sabattique, mais sachez qu'a la fin de ce congé, si vous ne réintégrer pas votre poste, votre employeur devra vous considérer en absence injustifiée et de fait engager une procédure de licenciement à votre égard. Mis a part le motif à trouver d'une rupture conventionnelle et qui doit etre approuvée comme telle par la Direction du travail, dans une rupture conventionnelle l'indemnité ne peut etre, sauf erreur, inférieure aux indemnités que vous auriez percues en cas de licenciement. Je pense que votre employeur ne trouvera pas utile le recours a une rupture conventionnelle, et attendra la fin de votre congé sabattique (puisque que vous ne lui coutez rien en attendant) et pour voir si vous reprenez. Et seulement à ce moment, si vous aviez effectivement repris et que celà ne l'arrange pas, il vous aurait, LUI, peut etre proposer une rupture conventionnelle pour s'éviter un éventuel prud homme. Et surement encore plus vrai s'il sait que vous vous installez définitivement à la Réunion, il n'attendra probablement que votre démission. Bonne chance quand même.

E

je n'en suis qu'au début..et vous ne faites que confirmer ce que je craignais!!!! Je dois rappeler lundi ma DRH, vais tenter sinon je démissionnerais en espérant trouver rapidement même un CDD de 3 mois, qui m'ouvrirait mes doits aux allocations chômage. L'idéal étant, bien sûr, un CDI. merci beaucoup pour votre réactivité! Bonne soirée

Répondre à cette question

Besoin d'aide ? Lire la page d'aide

Vous n'êtes pas connecté(e)

  • Après avoir validé votre reponse, vous serez redirigé sur la page de connexion/inscription
  • Votre réponse sera sauvegardée et publiée après votre connexion ou votre inscription.