Comment calculer l’indemnité de licenciement d’un salarié à temps partiel au titre d’un congé parental ?

Edition abonnés Edition abonnés Paie Indemnité de licenciement Actualité
La Cour de cassation s’est penchée sur le calcul de l’indemnité de licenciement d’un salarié qui, au moment de la rupture de son contrat se trouvait à temps partiel dans le cadre d’un congé parental.
Sommaire
  1. Présentation de l’affaire
  2. L’arrêt de la cour d’appel
  3. L’arrêt de la Cour de cassation
  4. Références
Accès à votre contenu
même hors ligne
Télécharger en PDF

Cet article a été publié il y a un an, il est donc possible qu'il ne soit plus à jour.

Présentation de l’affaire

Une salariée est engagée le 28 août 2006 en qualité de chargée de communication.

Elle saisit la juridiction prud'homale d'une demande de résiliation judiciaire de son contrat de travail aux torts de la société et de demandes indemnitaires subséquentes. 

Ayant obtenu gain de cause, elle conteste néanmoins le calcul des différentes indemnités, à savoir l’indemnité de licenciement, l’indemnité compensatrice de préavis et congés payés afférents qui avaient été déterminées sur la base d’une rémunération à temps partiel, et non sur la base d’un salaire à temps complet. 

A l’appui de sa demande, la salariée mettait un avant la décision de la CJUE du 8 mai 2019 dans laquelle la Cour avait indiqué que :

Cette actualité est réservée aux abonnés Légisocial. Il vous reste 87% à lire.

Accédez immédiatement
à l'intégralité de cette actualité

Accès immédiat
aux contenus

Accès en ligne
et hors ligne

finger snap

Résiliable
en 1 clic

Je m’abonne pour lire la suite