Coronavirus : impact sur les chantiers de BTP et position du Gouvernement

EDITION ABONNÉS RH
BTP
SANTÉ AU TRAVAIL
Actualité

La porte-parole du Gouvernement a annoncé que les chantiers pouvaient se poursuivre dans le respect strict de certaines mesures sanitaires et de sécurité.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Malgré la demande des organisations professionnelles du BTP d’arrêter temporairement les chantiers pour s’organiser face au Coronavirus, la porte-parole du Gouvernement a annoncé que les chantiers pouvaient se poursuivre dans le respect strict de certaines mesures sanitaires et de sécurité.

Dans un communiqué de presse commun, les organisations professionnelles du BTP ont précisé que les mesures de protection n’étaient pas toujours assurées pour les salariés avec notamment l’absence de masques de protection.

Les entreprises du BTP font face à des difficultés sanitaires auxquelles s’ajoutent des instructions contradictoires des donneurs d’ordre. L’approvisionnement de certains chantiers devient également problématique.

La FNTP, la FFB et la CAPEB avancent que « le BTP est confronté à une désorganisation, à des risques sanitaires et à une incompréhension mêlée d’inquiétude légitime à la fois des chefs d’entreprise et des salariés ».

De plus, depuis le 17 mars 2020, les déplacements sont interdits sauf notamment pour se déplacer de son domicile au travail.

Cette formule très évasive a abouti à une certaine confusion dans les entreprises du BTP dans la mesure où elles ne savent plus si l’activité sur les chantiers peut ou non être maintenue.

ARTICLE RESERVÉ AUX ABONNÉS
Accédez à l'intégralité de cette actualité
sur les abonnements
PREMIUM et ILLIMITÉ