Cotisations chômage-intempéries du BTP pour la période 1er avril 2017-31 mars 2018

Actualité

Au JO du 10 mai 2017 (au passage excessivement « dense »i, ce que vous constaterez par la publication de plusieurs actualités), est publié l’arrêté du 2 mai 2017 fixant les différentes ...

Accès illimité même hors ligne

PDF

Au JO du 10 mai 2017 (au passage excessivement « dense »i, ce que vous constaterez par la publication de plusieurs actualités), est publié l’arrêté du 2 mai 2017 fixant les différentes dispositions concernant les cotisations chômage-intempéries pour la période du 1er avril 2017 au 31 mars 2018.

Taux de cotisations

Pour la période [1er avril 2016-31 mars 2017], l’arrêté confirme les taux suivants (inchangés), applicables déduction faite de l’abattement prévu à l’article D 5424-36 du code du travail : 

Activité

Taux

Rappel du taux en vigueur pour la période 1er avril 2016 au 31 mars 2017

Rappel du taux en vigueur pour la période 1er avril 2015 au 31 mars 2016

Entreprises du gros œuvre et des travaux publics 

0,98 %

0,98 %

1,37 %

Autres entreprises

0,21%

0,21%

0,31%

Extrait de l’arrêté

Article 2

Le taux de cotisation du régime intempéries est fixé, pour la période du 1er avril 2017 au 31 mars 2018, à 0,98 % du montant des salaires à prendre en compte déduction faite de l'abattement défini à l'article D. 5424-36 du code du travail pour les entreprises appartenant à la catégorie du gros œuvre et des travaux publics et à 0,21 % du montant des salaires pris en compte après déduction de l'abattement pour les entreprises n'entrant pas dans la catégorie du gros œuvre et des travaux publics.

Abattement

Le montant de l'abattement à défalquer du total des salaires servant de base au calcul de la cotisation due par les employeurs aux caisses de congés payés est de : 78.084 € (il était auparavant fixé à 76.884 € pour la période [1er avril 2016-31 mars 2017].

Extrait de l’arrêté

Article 1

Le montant de l'abattement à défalquer du total des salaires servant de base au calcul de la cotisation due par les employeurs aux caisses de congés payés en application des articles susvisés du code du travail est fixé pour la période du 1er avril 2017 au 31 mars 2018 à 78 084 euros.

Montant minimum fonds de réserve

Il est fixé, pour la période du 1er  avril 2017 au 31 mars 2018 à 141.679.032 € (il était de 146.767.623 € pour la période 1er avril 2016-31 mars 2017). 

Rappelons que selon les termes de l’article D 5424-40 du code du travail, ce montant est destiné à assurer le remboursement des indemnités journalières d'intempéries. 

Extrait de l’arrêté 

Article 3
Le montant minimum du fonds de réserve prévu à l'article D. 5424-40 susvisé est fixé pour la période du 1er avril 2017 au 31 mars 2018 à 141 679 032 euros.

Article D5424-40

Créé par Décret n°2008-244 du 7 mars 2008 - art. (V)
Les arrêtés mentionnés à l'article D. 5424-39 fixent chaque année les taux de cotisations mises à la charge des entreprises et le montant du fonds de réserve destiné à assurer le remboursement des indemnités journalières d'intempéries. Lorsque ce montant est dépassé, le conseil d'administration de la Caisse nationale de surcompensation peut, lorsque les ministres chargés de l'emploi et de l'économie, préalablement informés, n'ont pas fait connaître leur opposition dans un délai d'un mois à compter de la réception de cette information, réduire pour le reste de l'année les cotisations des entreprises dans la limite de 20 % des taux initialement fixés

Référence

Arrêté du 2 mai 2017 relatif à la cotisation due par les entreprises visées aux articles L. 5424-15 et D. 5424-7 du code du travail et au fonds de réserve de l'Union des caisses de France - Congés intempéries BTP visée aux articles L. 5424-15 et D. 5424-41 du code du travail, JO du 10 mai 2017