Dernière mise à jour 22/07/2017
Newsletter hebdo saisir un email

La réduction dégressive de la CSG n'entrera pas en vigueur en 2017

25.02.2016
  • Date de publication :
  • Catégorie(s) :
    CSG/CRDS
En complément de cet article, découvrez notre outil « Livret des repères sociaux 2017 » vous permettant d'accéder à de très nombreux indicateurs sociaux de l’année 2017.

Dans une précédente actualité du 16 novembre 2015, nous vous annoncions que l’entrée en vigueur d’un nouveau dispositif de « réduction dégressive de la CSG » était envisagée au 1er janvier 2017, retrouvez cette actualité en détails en cliquant ici. 

Cela faisait suite, dans le cadre des travaux portant sur le PLF pour 2016, à l’adoption d’un amendement (dit amendement Ayrault)  par l’Assemblée nationale le 6 novembre 2015.

Finalement le Conseil constitutionnel s’est prononcé le 29 décembre 2015, en censurant ce dispositif. 

La décision du Conseil constitutionnel

Dans leur décision du 29 décembre 2015, les sages considèrent que le versement d’une fraction de la prime d’activité sous la forme d’une réduction dégressive de contribution sociale généralisée, méconnait les principes d'égalité devant la loi et devant les charges publiques garantis par les articles 6 et 13 de la Déclaration de 1789. 

En d’autres termes, le Conseil constitutionnel censure le dispositif considéré comme contraire au principe d’égalité, au motif qu’il excluait du bénéfice de la mesure les travailleurs modestes non-salariés (pourtant éligibles à la prime d’activité), sans que cette différence de traitement soit en rapport avec l’objet de la loi. 

Extrait de la décision n° 2015-725 DC du 29 décembre 2015, Conseil constitutionnel

Un dispositif qui serait entré en vigueur au 1er janvier 2017

Même si ce dispositif n’entrera pas en vigueur, rappelons-en brièvement les notions de base comme suit (l'idée pourrait être reprise dans le futur...) :

Un changement d’intitulé 

Les termes actuellement utilisés pour désigner la CSG (Contribution Sociale Généralisée) devaient être remplacés par les mots « composante individuelle de l’impôt citoyen sur le revenu ».

Des rabais dégressifs selon le seuil de 1,34 SMIC 

Lorsque la rémunération brute versée au salarié était :

  • Supérieure ou égale à 1,34 SMIC brut : le taux de 7,50% au titre de la CSG s’appliquait alors ;
  • Inférieure à 1,34 SMIC brut mais supérieure au SMIC mensuel brut : un taux dégressif s’appliquait selon un coefficient ;
  • Egale au SMIC : une réduction de 90% s’appliquait alors sur le taux initial de 7,50% aboutissant à une réduction de 6,75% soit un taux net de 0,75%. 

Une conversion nécessaire de la rémunération versée 

La rémunération versée au salarié devait être convertie en « équivalent temps plein » basée sur la durée légale.

Un mode de calcul annuel 

Même si le taux de la réduction est calculé chaque mois, pour chaque salarié et pour chaque contrat de travail, la conversion précitée s’effectuait sur la base d’une année entière.

Ainsi, la conversion résulte selon les termes de l’amendement de « la multiplication des revenus par le rapport entre 1. 820 et le nombre d’heures effectivement rémunérées depuis le début de l’année ».

D’autre part, cette conversion « n’est pas effectuée si ce rapport est inférieur à un ».

Détermination du coefficient 

Pour les salariés bénéficiant d’une rémunération supérieure au SMIC mensuel brut mais inférieure à 1,34 SMIC mensuel brut, un coefficient permettant d’appliquer un taux dégressif de CSG était obtenu selon la formule suivante : 

Coefficient réduction CSG= (90% / 0,34) x (1,34 – ETP/S) ou (0,90 / 0,34) x (1,34 – ETP/S) 

  • ETP: Équivalent temps plein;
  • S: Smic mensuel brut.

Un calcul progressif 

Le taux de la réduction s’appliquait de mois en mois sur le cumul des revenus bruts perçus depuis le début de l’année.

Il était ainsi précisé que la réduction accordée chaque mois était égale :

  • Au montant calculé  selon le cumul des revenus bruts perçus depuis le début de l’année ;
  • Sous déduction de la réduction accordée les mois précédents. 

Référence 

Amendement  n° II-928, adopté l... Extrait de la décision n° 2015-725 D...



Commenter cet article


Espace membre
pour que votre réaction soit publiée immédiatement, merci de vous connecter à votre compte

Se connecter et publier

Vous n'êtes pas encore inscris
sur LegiSocial.fr

S'inscrire et publier

Commentaire libre
Vous pouvez réagir sans vous inscrire, votre
commentaire n'apparaîtera en liqne qu'après
modération.






Copyright (c) - http://www.legisocial.fr/