motif licenciement economique / rupture conventionnelle

Forum
V

Bonsoir, je travaille depuis plus de 2.5 ans dans une association comme secrétaire-comptable à temps partiel (22h sur 4 jours/semaine) et suite à l'entretien annuel ( au cours duquel j'ai souligné la surcharge de travail et le souhait de mieux travailler sans le téléphone, en télétravail 1 jour/semaine + le retour d'une salariée après son congés parental), on me pousse vers la sortie (aucun écrit tout est verbal). Depuis mi-mars, on m'a demandé fermement de ne faire plus que la comptabilité sur 2 matinées par semaine pour avoir le reste du temps (payé) pour chercher autre chose et signer la rupture conventionnelle pour une fin de contrat ferme et définitive à fin juin. J'ai demandé à bénéficier d'un bilan de compétences dans le cadre des heures de DIF (réalisation de mi-mai à début juillet). Est-il possible d'être plutôt licenciée (quel motif à indiquer / l'employeur) afin que je puisse bénéficier de l'accompagnement/reclassement (& formations spécifiques) proposée au demandeurs d'emploi sous certaines conditions de licenciement (et d'âge, j'ai 44 ans). Je suis vraiment très inquiète car j'ai un enfant à charge et avec peu de chômage (57% du salaire) je ne pourrai plus du tout m'en sortir. Les emplois à temps partiel sont rares et je ne peux pas encore travailler le mercredi car je préfère m'occuper de lui plutôt que de travailler et payer quelqu'un pour le faire. Je n'ai pas le permis de conduire. Merci de m'éclairer sur cette situation particulière que je souhaite démêler pour mieux rebondir. Cordialement Valérie.

L
Articles en relation qui peuvent vous intérésser
P

ABSOLUMENT RIEN ne vous oblige à accepter une rupture conventionnelle. Ne céder pas à la pression. Si vous refuser la rupture conventionnelle, ils n auront pas d'autres solutions que de vous licencier s'ils veulent vraiment se séparer de vous. Et dans ce cas de licenciement pour motif économique (ex de motif: pour supression de poste...), ils devront vous proposer le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) que vous souhaitez avoir comme accompagnement, reclassement, etc... et de plus, payé à 80% de votre ancien salaire durant 1 an, ce qui laisse le temps de se retourner. Faites toutefois très attention de ne pas leur donner un prétexte de faute justifiant un licenciement autre qu'économique qui écarte le CSP.

Répondre à cette question

Besoin d'aide ? Lire la page d'aide

Vous n'êtes pas connecté(e)

  • Après avoir validé votre reponse, vous serez redirigé sur la page de connexion/inscription
  • Votre réponse sera sauvegardée et publiée après votre connexion ou votre inscription.