Régularisation d'un étranger après la perte de son titre de séjour

Forum RH - Hygiène et sécurité
C

Bonjour,

J'avais trouvé votre info pratique sur comment embaucher un travailleur étranger très claire et intéressant. Mais je suis à la recherche d'information pratique  (texte, jurisprudence,...) pour répondre à une situation dans notre entreprise.

Nous avons embauché un étranger il y'a de cela 3 ans avec un titre de séjour salarié qu'il détenait car il avait obtenu un diplôme de bac +5 via une formation en contrat de professionnalisation d'un an dans une école supérieure en France au cours de sa demande d'asile en France. Une fois qu'on l'a embauché  au cours de la même année, il a obtenu une réponse positive (en 2018)  et carte de résident reconnu refugié établi en 2019 .

Aujourd'hui, il m'a posé la question que je n'ai pas des informations précises .En effet, il souhaite renoncer à son statut de refugié (il va perdre sa carte de résident actuelle) pour solliciter une carte de résident que je dirais normale pour rester travailler en France car en effet, il avait deux enfants dans son pays en Afrique mais la réunification familiale (Regroupement familial pour les familles de réfugiés) lui a été refusée par l'administration après 2 ans de procédure. Comme vous le savait, le fait d'avoir deux enfants mineurs à l'étranger, ne lui donne aucune chance de naturalisation en France (Centre d'intérêts familiaux) bien qu'il est parfaitement intégré avec deux enfants mineurs qu'il a eu ici sur le territoire qu'il s'en occupe avec sa compagne (ni marié et ni pacs) qui est aussi résident en France. 

Nous ne souhaitons pas le licencier en cas de perte de son titre de refugié et que la préfecture refuse de lui donner un autre tire sachant que la loi ne nous autorise pas à le maintenir en poste.

Pouvez - vous m'indiquer comment nous pouvons faire dans ce cas de façon pratique pour lui et pour nous? car le pauvre veut faire sa vie en France ( est en train de faire sa vie de façon stable ici)  mais aussi de pourvoir avoir la possibilité aller de temps en temps voir ses enfants mineurs en Afrique jusqu'à leur âges majeurs. 

Cordialement

L
Articles en relation qui peuvent vous intérésser

Répondre à cette question

Besoin d'aide ? Lire la page d'aide

Vous n'êtes pas connecté(e)

  • Après avoir validé votre reponse, vous serez redirigé sur la page de connexion/inscription
  • Votre réponse sera sauvegardée et publiée après votre connexion ou votre inscription.