Prime de précarité refus de cdi

Forum Métiers des ressources humaines
BD

Bonjour je travaille depuis le mois de novembre 2018 dans une entreprise d immobilier . J ai été en cdd jusqu’au 27/09/2019 en juillet j’ai été convoquée dans un bureau pour une proposition de CDI que j’ai refusée oralement . Il mon ensuite écrit un mail comme quoi je devais le notifier par écrit ou bien par mail que je refuse bien le cdi , j’ai résister jusqu’a la fin de mon contrat et je n’ai donc rien écris / rien signer concernant mon refus de cdi , je n’ai même pas reçu de courrier pour cette proposition , juste un mail qui dis « On vous a proposez un cdi le 20 juillet , vous avez 1 semaine pour nous donner la réponse sinon ce silence sera considèrerez comme un refus » bien évidemment encore une manière de me faire écrire mais j’ai rien écris rien signer , aurais je ma prime de précarité ? Sachant qu il n on aucune preuve de mon refus écrit car je l’ai refuser simplement oralement , merci à toute et à tous

L
Articles en relation qui peuvent vous intérésser
J

Le mail de votre employeur est une preuve ou au moins un élément probant.

Votre question sur le forum de Légisocial 

"le 30 septembre 2019 à 18:53 Beckham David 1 sur le forum a posé cette question"

est une preuve certaine pour votre employeur même si vous utilisé un pseudo (date, secteur d'activité, .....).

C'est votre employeur qui décide ou non, à tort ou à raison de vous versé l'IFC.

Vous pouvez saisir le Conseil de Prud'hommes mais ce n'est pas gagné. Et je ne serais pas surpris que vous soyez débouté.


Répondre à cette question

Besoin d'aide ? Lire la page d'aide

Vous n'êtes pas connecté(e)

  • Après avoir validé votre reponse, vous serez redirigé sur la page de connexion/inscription
  • Votre réponse sera sauvegardée et publiée après votre connexion ou votre inscription.