BurnOut et harcèlement

Forum Métiers de la direction
MM
le 28 août 2018 à 15:48
moiiii moii
1 sur le forum
a posé cette question

Bonjour,

Je suis directeur dans un restaurant depuis le 01/09/2017. J’ai commencé en tant qu’agent de maitrise et le 01/06/18 je suis passé cadre.

J’ai travaillé pendant des mois sans avoir de jour de repos. Mes managers avaient des jours de repos consécutifs obligatoires et moi ils étaient rarement consécutifs. J’arrivais vers 5h du matin et ça m’arrivait de partir vers les 22h sans prendre de pause. Mes RTT n’ont jamais été imposé et au mois de mai, ils décident de me les imposé, en gros ils les mettent quand ils veulent eux, une RTT par mois. J’avais 2 dimanche et un we par mois et du jour au lendemain cela passe à un dimanche et un we par mois.

Mon gérant et mon superviseur viennent souvent sur le restaurant pour me mettre la pression à tel point qu’une fois le gérant m’avait dit : « si j’étais à la place de tes manager, je te prendrai je te mettrai par terre et je te mettrai des coups partout ». ils me rabaissent devant les employés et les managers. Je reçois des mails et des sms pendant mes jours de repos, mes RTT, mes CP.  Ils m’ordonnent verbalement de répondre toujours à leur message. Quand je dis que je suis fatigué il me culpabilise comme si je n’avais pas le droit d’être fatigué. J’arrive à faire 75h à 80h par semaine. Le problème c’est que je n’ai pas pointé ces dépassements d’heures.

C’est ma première expérience en tant que directeur. Pendant l’entretien d’embauche j’avais bien précisé que je n’étais pas au point pour tout ce qui concerne les ressources humaines. Ils m’avaient assuré que j’allais être accompagné et formé. Finalement j’ai tout appris seul. Je me suis débrouillé seule pour tout.

Le gérant a 4 Restaurants. Ils me cachent les chiffres d’affaire des autres restaurants pour qu’il puisse me pousser à bout. Pour que je me dépasse encore et encore. Quand j’ai pris le restaurant il ne faisait pas de chiffre et les résultats du restaurant étaient médiocres. Aujourd’hui, mon restaurants est classé 2eme et malgré ça je n’ai aucune reconnaissance. Toutes les demandes de mes manager (augmentation de salaire, primes, mutation) sont toujours acceptées malgré qu’ils m’ont fait des abondants de poste. Et moi rien ne passe.

Ils m’ont enlevé un manager pour le muter dans un autre restaurant.  Du coup je dois faire le boulot de manager, ouverture et fermeture du restaurant, comptage caisse, le financier, les plannings et mon boulot de directeur en plus de ça ; la paie, les recrutement, gestion de stock, formation de manager, maintenance dans le restaurant, RH.

Le jeudi 2/08, au vu des absences qu’il y a dans les restaurant et sachant que j’ai commencé à 5h, le superviseur me demande de finir à minuit pour aider le manager du soir. Et quand je lui réponds que je suis fatigué, il trouve le moyen de me culpabiliser encore. Ce soir-là j’étais vraiment à bout j’ai failli tout casser et faire un abondant de poste. Je suis resté quand même jusqu’à 19h et après je suis parti le lendemain voir un médecin et il m’a arrêté jusqu’au 29/08 pour surmenage et Burn Out.

Ce j’aimerai savoir c’est si cela vaut le coup de prendre un avocat et de les menez au prud’homme ?


Merci pour votre reponse.

L
Articles en relation qui peuvent vous intérésser
ME
le 30 août 2018 à 22:27
M. ERACHE
76 sur le forum
a répondu

Votre exposé est très confus : par exemple vous dites travailler sans jour de repos et la phrase suivante que vos jours ne sont pas consécutifs !?Vous parlez de vos RTT, qui sont aussi des jours de repos .? Mais je ne comprends pas pourquoi vous ne les posez pas ? Lisez l'accord 35H de l'entreprise et les modalités de pose doivent y être indiquées, souvent au choix de l'employeur pour moitié seulement voire moins, donc vous devriez pouvoir choisir. Un cadre doit aussi prouver sa capacité à avoir de l'autorité. Or, cela ne semble pas être votre cas. Peut-être que ce statut ou ce poste n'est pas fait pour vous ??? Vous vous laissez marcher dessus sans piper mot ? De toutes façons votre rédaction démontre au moins une chose : vous n'êtes plus en mesure d'assurer  ce poste. Voyez votre médecin du travail en sollicitant un rdv, voire l'Inspecteur du Travail dont le nom est affiché obligatoirement dans l'entreprise. N'abandonnez pas votre poste sur un coup de tête, cela vous coûtera cher car vous serez coupable d'une faute grave et perdrez vos indem + préavis.  Dans votre état, je ne crois pas opportun de faire du judiciaire car lourd à gérer + coût + durée procédure. Si vous n'y arrivez pas, faites une rupture conventionnelle car vous laisserez votre santé et c'est précieux. Avec tout ce que vous décrivez, il y a tant de reproches que     ce sera pas difficile de trouver mieux ailleurs et vous faire respecter car quand il y a dérapage comme là, le pli est pris si j'ose dire et dur de revenir en arrière. Je vous parle d'expérience. Alors, c'est à vous de savoir ce que vous voulez pour votre avenir et faites le vite car sinon vous vous détruisez à vitesse grand V. Il faut aussi savoir dire "NON" pour être respecté!

Répondre à cette question

Besoin d'aide ? Lire la page d'aide

Vous n'êtes pas connecté(e)

  • Après avoir validé votre reponse, vous serez redirigé sur la page de connexion/inscription
  • Votre réponse sera sauvegardée et publiée après votre connexion ou votre inscription.