Erreur sur la durée du préavis qui m'incombe

Forum Métiers des ressources humaines
CH

Bonjour,

J'ai besoin d'aide et je suis totalement paniquée. Voici ma situation :

Je me suis trompée de durée de préavis. Je pensais que c'était un mois et en fait c'est deux mois.

Or, j'ai déjà donné mon accord écrit par retour de mail de ma promesse d'embauche avec un préavis d'un mois. J'ai également déjà envoyé ma lettre de démission.

Comment puis-je sortir de cette situation. Je suis engagée auprès de mon nouvel employeur mais ma direction refuse de me laisser partir au bout d'un mois.

Puis-je quitter mon poste quand même en proposant à ma direction les dédommagements du mois manquant aux prudhommes ?

Est-ce que ne pas finir son préavis peut m'empêcher de prendre mon nouvel emploi ? Mon futur employeur peut-il le savoir ? En effet, je me vois mal annoncer à mon futur employeur que je me suis trompée de durée de préavis. J'ai peur qu'il me coupe la promesse d'embauche et de leur devoir des indemnités.

Je suis totalement perdue... Je vous remercie.

L
Articles en relation qui peuvent vous intérésser
MA

Pas de panique. Il y a plusieurs solutions. A vous de voir la plus adaptée dans vos circonstances.

Vous devez 2 mois de préavis et votre employeur ne veut pas l'écourter..

Essayer de négocier la passation avec  votre remplaçant en restant plus tard par exemple le soir ou le midi (1/2 h de pause déjeuner)

. Vous pouvez aussi être si paniquée que vous en faites une dépression réactionnelle et votre médecin vous arrête. Du coup, ils seront bien obligés de faire sans vous.. 

Vous pouvez proposer de payer le préavis et ainsi "racheter votre liberté" car si vous n'avez pas la lettre qui précise que vous êtes libre de tout engagement, vous ne pouvez pas être recrutée ailleurs.

 Vous pouvez essayer de voir si votre futur employeur ne serait pas d'accord pour vous embaucher en décalage, vous expliquez que votre futur ex-patron a absolument besoin de vous et que vous culpabilisez de le laisser dans la panade (voir si dans votre promesse d'embauche, il y a une date butoir pour arriver et si au-delà de cette date, la promesse est caduque). Ca démontrera votre sens du service et des responsabilités. En général, un patron n'est pas à 15 jours près (voir ci-dessous pourquoi 15 jours et non un mois)

 Enfin, les conventions collectives prévoient des heures de recherche d'emploi qui en général sont dues même en cas de démission et même si vous avez déjà trouvé (toutefois ne pas le dire) et si vous pouvez les cumuler en fin de préavis, vous gagnez une quinzaine de jours payés mais non exécutés. Voilà pour les premières possibilités qui me viennent en tête..Il y en a certainement d'autres.Il faut penser Gagnant-Gagnant : Vous m'accordez de finir plus tôt car j'ai un problème de santé  -ou un proche - et en contrepartie, je vous aide pour le recrutement, j'aide à faire la passation, je dis du bien de l'entreprise.......

Keep Cool

CH

Bonsoir, 


Je vous remercie de votre retour. J’ai deja tenté de lui proposer de lui régler le montant du préavis elle refuse. J’ai tenté de lui négocier un mois elle refuse. Je pense que c’est surtout pour m’embeter. Je vais tenter de négocier un départ 15 jours avant...

Néanmoins je vais tout de même passer pour une idiote vis à vis de mon futur employeur en lui annonçant que je me suis trompée dans le préavis et qu’on me refuse de partir avant. J’ai peur que la promesse d’embauche Soit rompue et que je passe à côté du poste... 

MA

Dites que c'est pour arranger votre employeur qui a besoin de vous 15 jours de plus alors que c'était entendu qu'il vous libère au bout d'un mois mais déjà voyez comment faire pour cumuler vos HRE en fin de préavis ET ne dites pas que c'est pour un autre emploi. Vérifiez votre promesse et proposez éventuellement de téléphoner le soir ou le samedi pour commencer à vous mettre au courant par exemple. Dites que votre employeur ne peut pas se passer de vous et a été très déstabilisé de votre démission. Il vous pensera indispensable et cela vous valorisera. 

CH

Bonsoir 


Je vous remercie. Ok je regarde pour les heures. C’est en effet de très bonnes idées. Néanmoins comme j’ai deja donné mon accord sur la promesse d’embauche commmenr faire si : 

- la RH refuse en me disant que j’ai un préavis d’un mois et qu’ils ont besoin de moi tout de suite après. 

Elle ne comprendra pas pourquoi je tiens tant à arranger mon employeur alors que je suis’ officiellement libre non ? Et il faudra bien que je lui avoue que je me suis en fait trompée. 

Je vous remercie. 

MA

Non il peut interpréter cela comme quelqu'un de dévoué et responsable et peut penser que le jour où vous partirez de chez eux, vous aurez la même délicatesse de les arranger. C'est un signe de conscience professionnelle et la preuve que vous les quittez en bons termes, sinon pourquoi faire cet effort. Je parle en tant qu'employeur.Quant à la DRH, elle ne voudra pas reprendre un recrutement à zéro, trop de perte de temps et en délai-,minimum 3 à 4 semaines pour un poste -, elle n'y gagnera pas et en plus, elle a trouvé en vous le bon profil, donc, ça mérite d'attendre un peu

 Ayez confiance en vous !

Dans le pire des cas, si vous deviez vous expliquer  vous ne vous êtes pas trompée mais on vous avez accordé oralement un mois et on est revenu dessus cette promesse non écrite, du coup, vous êtes coïncée ou éventuellement dire vous avez été mal renseignée. C'est préférable

 Mais j'ai bcp d'expérience et ces cas-là finissent toujours par s'arranger avec un peu de patience. Attendez un peu avant d'alerter votre futur boss..

Répondre à cette question

Besoin d'aide ? Lire la page d'aide

Vous n'êtes pas connecté(e)

  • Après avoir validé votre reponse, vous serez redirigé sur la page de connexion/inscription
  • Votre réponse sera sauvegardée et publiée après votre connexion ou votre inscription.