convocation entretien préalable

Forum
A

je suis convoqué à un entretien préalable par mon employeur, je suis actuellement en arrêt après m'être fait opéré, mon employeur va s'en doute me repprocher une faute grave- que je n'ai pas commise bien sur- pour ne pas m'indemniser. qu'en pensez vous?

L
Articles en relation qui peuvent vous intérésser
S

Il faudrait connaitre votre convention collective : certaines garantisse votre emploi pendant un délai de plusieurs mois si vous êtes en arrêt. Si votre employeur veut utiliser la faute grave, il devra en trouver une, et si elle n'éxiste pas, ne vous laissez pas faire! Vous pouvez proposer une transaction au lieu de le trainer au prud'hommes pour licenciement sans cause réelle et sérieuse.

MC

Premièrement, je penseque votre employeur utilise bien la procédure : il vous convoque dés l'instant où il a eu connaissance d'un fait... Bien qu'étant en arrêt, et donc ne dépendant pas de votre entreprise, il se garantit d'un délai trop long aprés la prévenance d'une "faute"... En effet, s'il attend votre retour, qui peut s'averer dans quelques semaines ou mois, il ne pourrait plus agir...

Maintenant, il est certain qu'à ce jour, votre "responsable", c'est la sécu...C'est elle qui vous paye...Votre contrat est donc "suspendu", jusqu'à votre reprise...Mais l'employeur peut fort bien vous convoquer, quand même...Votre action sera alors de demamder à votre caisse d'aller à ce rendez-vous... Dans la négative, vous pourrez demander à votre employeur, soit de repousser la-dite convocation à votre retour, soit de vous faire représenter par un membre de votre entreprise en qui vous avez confiance...

SR

Je vous rappelle que l'employeur a deux mois pour réagir après qu'il ait eu connaissance d'une faute commise par un salarié. De plus, le fait que vous soyez en arrêt maladie n'empêche nullement votre employeur de vous convoquer à un entretien préalable de licenciement sous réserve que votre convention ne prévoit par de garantie d'emploi (délai durant lequel il ne peut pas vous licencier) et que l'heure de convocation intervienne durant vos heures de sortie, 11h à 14h ou après 16h. Si vous estimez que votre employeur va tenter de vous licencier pour une faute que vous n'avez pas commise, il semble judicieux de vous faire assister, soit par un membre du personnel soit, en l'absence de représentants du personnel, par un conseiller inscrit sur une liste dressée par le préfet (mairie, DIRECCTE (anciennement DDTEFP), préfecture).

Répondre à cette question

Besoin d'aide ? Lire la page d'aide

Vous n'êtes pas connecté(e)

  • Après avoir validé votre reponse, vous serez redirigé sur la page de connexion/inscription
  • Votre réponse sera sauvegardée et publiée après votre connexion ou votre inscription.